************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

vendredi 6 novembre 2015

De Malumalu à Nangaa : Une stratégie de déstabilisation de la CENI pour saborder le processus électoral ?

Desc-Wondo
05/11/2015
par Alain Joseph Lomandja



« Nous sommes loin de sortir de l’auberge…». Ainsi réagissait, désabusé, un abonné de Radio Okapi à l’annonce de la désignation de M. Corneille Nangaa à la tête de la CENI par les confessions religieuses[1]. Et depuis, les événements de l’actualité socio-politique et électorale de la RD Congo n’ont cessé de lui donner raison : suspension sine die des Assemblées Provinciales composées d’élus au suffrage universel, même si ces derniers étaient déjà hors mandat ; démission du Président de la CENI ; démission de son vice-président ; au moins 2 autres démissions attendues, parce que réclamées par la MP ; nomination des commissaires spéciaux pour gérer les nouvelles provinces, après le torpillage de l’élection des gouverneurs ; et, plus symptomatique, un taximan, licencié en économie de surcroît, qui s’immole – dans l’indifférence des autorités – à Lubumbashi, en une sorte de réédition du geste de désespoir de Mohamed Bouazizi à Sidi Bouzid (Tunisie), etc. Autant d’événements qui interrogent, consternent, donnent à penser et appellent à réfléchir. 

Quel impact les récents événements auront-ils sur le fonctionnement de la CENI et sur la suite du processus électoral? Existe-t-il une base juridique permettant de mettre fin aux mandants des membres assermentés de la CENI par une sorte de « retrait de confiance » politique ? Quels sont les vrais enjeux de ce qui ressemble à une déstabilisation planifiée de l’administration électorale congolaise ? Cette réflexion entend répondre à ces questions et proposer quelques pistes de solution au déraillement forcé du processus électoral en RD Congo.

La suite sur Desc-Wondo  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire