MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 20 janvier 2016

Forum des As: «Face à l’impasse qui guette la RDC: une transition pour sortir de la crise»

Radio Okapi 
20/01/2016

Revue de presse du Mercredi 20 janvier 2016

Le député national Steve Mbikayi, président du parti travailliste
au sortir d’une audience le 5/06/2015 au palais de la nation à Kinshasa 
dans le cadre des consultations organisées par le Président Joseph Kabila 
en vue du dialogue avec les forces vives de la RDC. 
Radio Okapi/Ph. John Bompengo  

Les journaux de Kinshasa rendent compte des résolutions issues du conclave de l’opposition républicaine qui propose une période de transition pour préparer les élections. Ils reviennent aussi sur les consultations menées par Edem Kodjo, qui consulte déjà les acteurs politiques congolais. 

Forum des As consacre sa une à la proposition du député Steve Mbikayi de l’opposition républicaine, pour éviter une éventuelle crise en 2016. « Face à l’impasse qui guette la RDC: une transition pour sortir de la crise », titre le quotidien. 
Redoutant des cycles de violences au cas où le processus électoral serait perturbé, Steve Mbikayi suggère la mise en place d’une période transitoire durant laquelle un gouvernement censé superviser le processus électoral devra être mis sur pied, sous la direction d’un animateur issu de l’Opposition politique et le président Joseph Kabila restera en place. 
« Ma crainte est de voir les gens mourir pour rien, et s’engager par après dans le dialogue. C’est vrai que la transition n’est pas une bonne chose, mais c’est une situation moins grave que l’insurrection populaire qui plongerait le pays dans le désordre », se justifie Steve Mbikayi dont les propos sont relayés par le quotidien. 
Il se dit convaincu que le glissement’ tant redouté est aujourd’hui inévitable, et qu’il faut déjà préconiser un palliatif. D’où, propose-t-il, non seulement le recours au dialogue, mais aussi une période de transition, qui serait perçue comme un glissement négocié. 

La Prospérité qui consacre sa une à cette information fait remarquer que Steve Mbikayi définit les contours de la transition. 
Le Gouvernement de transition aura pour tâches de préparer et organiser un cycle électoral allant de la base au sommet, procéder au recensement pour doter chaque Congolais d’une carte d’identité où qu’il soit, au pays comme à l’étranger, ainsi que la mise en place d’un programme social minimal, indique le journal. 
Le sort des autres Institutions, autres que l’Assemblée nationale et la Présidence de la République dont la légitimité court encore, sera décidé au Dialogue. 
Les animateurs des Institutions de transition ne seront pas autorisés à se représenter aux prochaines élections, indique le document produit au Conclave de l’Opposition Républicaine, où il est indiqué qu’il devient difficile d’organiser l’élection présidentielle dans le délai constitutionnel. 

L’Agence Congolaise de Presse (ACP) rapporte l’entretien entre le président joseph Kabila et Edem Kodjo, envoyé spécial de l’Union africaine, mardi 19 janvier à Kinshasa. Selon l’ACP, Edem Kodjo appelle les congolais de tous bords à se mettre au pas pour le dialogue qui reste, selon lui, le seul moyen pour aboutir à un consensus national. 

L’Avenir consacre certaines de ses pages aux échanges que le président de la Ceni, Corneille Nangaa a eu avec Edem kodjo. 
Pour le journal, l’Envoyé Spécial de l’Union africaine a voulu s’informer à la source de la situation électorale du pays avant d’écouter les autres acteurs de la vie nationale en République Démocratique du Congo. 

La Prospérité relaie l’appel à l’unité de l’opposition, lancée à l’occasion de la commémoration de l’an un des manifestations du 19, 20 et 21 janvier 2015, par Clément Kanku, député de l’Opposition et dirigeant du Mouvement pour le Renouveau(MR). Clément Kanku, a tiré les leçons qui conviennent des événements de la semaine du 19 au 23 janvier 2015. 
«Les événements du 19, 20, et 21 janvier 2015, a-t-il dit, ont démenti tous les clichés qu’on a toujours eus sur la capacité du peuple congolais à se prendre en charge», a relevé le président du MR. «Si le peuple a soutenu l’Opposition, c’est parce que tous parlaient d’une même voix», a-t-il fait valoir. 
Or, aujourd’hui, les déclarations des opposants vont dans tous les sens. Clément Kanku revient sur sa proposition d’un grand rassemblement de l’opposition avec une candidature unique à la prochaine présidentielle. 
«L’Opposition ne doit pas tomber dans le piège de soutenir une démarche qui viendra consacrer la continuité du système Kabila», prévient Clément Kanku. 
«La dépouille de Marie Misamu déjà disputée entre chrétiens et mondains», titre La Prospérité! 
L'émotion passée, tout le monde veut, à présent, donner de la voix lors des obsèques de la chanteuse, et pas seulement dans le sens d'assister véritablement la famille éplorée, constate le journal. 
Ayant été relégués au niveau des pots des fleurs autour du catafalque lors des funérailles d'Alain Moloto, les musiciens dits « profanes » ou « mondains » tiennent cette fois-ci à jouer un rôle de premier plan. Ils ne veulent pas être régentés par l'Association des musiciens chrétiens du Congo, (AMCC), commente le quotidien... 
Déjà, annonce le journal, ils concoctent dans le secret du studio Ndiaye une chanson qu'ils appellent "Hommage à Marie Misamu" sous la direction artistique de Souzy Kaseya, renseigne-t-on d’une source proche de l’Ingénieur de sons JP Kyss. Papa Wemba, Werrason, Wazekwa, JB Mpiana, Fally Ipupa, Ferré Gola, Fabregas, Koffi Olomidé et Tshala Muana ... s'empressent de placer leurs voix.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire