MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 27 janvier 2016

La prospérité : «Economie RDC : Kabila prend un train de mesures exceptionnelles»

Radio Okapi 
27/01/2016

Revue de presse du mercredi 27 janvier 2016

De gauche à droite, Le Président Joseph Kabila Kabange et 
Le Premier ministre Matata Ponyo Mapon. 
Radio Okapi/ Ph. John Bompengo  

Les journaux de Kinshasa reviennent ce matin sur les 28 mesures prises par le gouvernement pour faire face à la crise provoquée par la chute du prix des matières premières et les commentaires de certains analystes économiques. 

La Prospérité rapporte que le gouvernement a décidé de mener une lutte sans merci contre la fraude fiscale et douanière dans les secteurs des télécommunications, des transports et des mines, de diversifier la production minière avec l’exploitation des minerais polymétalliques de l’Est, l’or, maximiser les ressources internes et renforcer les contrôles aux frontières. 
Pour le porte-parole du gouvernement dont les propos sont repris par le journal, le train de vie des Institutions sera réduit, et la SNEL va poursuivre l’installation des compteurs à pré paiement pour le recouvrement des factures de consommation d’énergie électrique. Les dépenses liées aux élections seront soumises à la procédure de passation des marchés publics, souligne La Prospérité.
Le quotidien rappelle que le Conseil des Ministres du mardi 26 janvier a arrêté 28 mesures correctives pour augmenter des ressources financières, améliorer la qualité de la dépense et la mise en œuvre des réformes structurelles à impact rapide, avant de s’interroger si l’on se dirige droit vers une faillite de l’État en RDC. Car constate le journal, la croissance est en net ralentissement, les réserves internationales du pays sont en chute libre, les chefs d’entreprises ont le moral en berne et l’on enregistre environ 1,3 milliards de dollars américains de perte dans les prévisions des recettes au Budget de l’État 2016. 

Pour Forum des As, les mesures annoncées visent l’accroissement des ressources financières, l’amélioration de la qualité de la dépense et la mise en œuvre de réformes structurelles. 

L’Avenir note qu’en adoptant ces mesures d’urgence en vue d’accroître les recettes publiques et la résilience de l’économie nationale, le gouvernement de la République vise notamment à éradiquer les tracasseries, la fuite des capitaux et la dilapidation des ressources du Trésor. Il vise aussi à attirer les capitaux en République Démocratique du Congo grâce à la normalisation des rapports d’investissement dans un climat des affaires serein, analyse le quotidien. 
Ces mesures auront certes une influence sur les différents programmes, même ceux planifiés depuis des années, comme le déroulement du processus électoral. 

«Processus électoral : glissement financier», titre pour sa part Le Phare. Pour le Journal, une contrainte majeure risque de bloquer tout le processus électoral : Il s’agit du manque de fonds pour le financer. 
La Ceni avait évalué le coût global de sept scrutins inscrits à son calendrier électoral à plus d’un milliard deux cents millions de dollars américains et le Conseil des ministres a fait état d’un déficit d’un milliard trois cents millions de dollars américains dans les caisses de l’État, pour l’exercice budgétaire 2016, fait remarquer le quotidien qui constate que le « trou » constaté dans le budget national, correspond presque à l’enveloppe sollicitée par la CENI pour la bonne conduite du processus électoral. 
La conséquence à tirer de ce qui précède est que le gouvernement congolais se trouve présentement dans l’impossibilité de répondre positivement à une quelconque demande des fonds de cette institution d’appui à la démocratie, analyse Le Phare. 

Forum des As évoque, dans ses pages intérieures, le rappel du respect des délais constitutionnels lancés par Washington et Bruxelles. 
Pour le journal, Tom Perriello, Envoyé spécial de Barack Obama pour les Grands a rappelé l’exigence qu’il y a de respecter les délais constitutionnels dans l’élaboration de tout calendrier. Selon lui, rapporte le journal, le dialogue doit se faire dans le respect de la Constitution. 
Didier Reynders, le Vice-Premier ministre et ministre belge des Affaires étrangères exhorte Joseph Kabila à assurer une passation pacifique des pouvoirs, en encourageant l’alternance démocratique à la date prévue dans la Constitution, renseigne Forum des As.

Lire aussi :

RDC : le gouvernement adopte 28 mesures « urgentes » pour relancer l’économie

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire