************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 27 janvier 2016

Sud-Ubangi : le bateau de la compagnie Milona arraisonné faute de payement des taxes

Radio Okapi 
27/01/2016

Un bateau flotte sur la rivière Oubangi en remorquant des barges. 
Radio Okapi/ Ph. John Bompengo 

Le commissaire spécial du Sud-Ubangi, Robert Koloba a ordonné, depuis la semaine du 11 au 17 janvier, à la Direction générale des recettes de sa province (DGRSUB) à intercepter le bateau de la société Milona, au port d'Akula avec toute sa cargaison de caoutchouc et d'huile de palme. Cette société doit à la province plus de 20 000 USD des taxes de chargement et de déchargement des produits manutentionnés, rapportent les sources administratives. 

Le commissariat du gouvernement du Sud-Ubangi a indiqué que depuis le mois de décembre, cette société tergiverse à payer les taxes dues à cette nouvelle province, notamment la taxe de chargement et de déchargement du caoutchouc et de l'huile de palme au port d'Akula. 

Cette taxe est pourtant reconnue aux entités décentralisées par le pouvoir central et que payent les autres opérateurs économiques, soutiennent les autorités provinciales.

Au mois de décembre, un premier bateau avait failli être arraisonné avec sa cargaison toujours au port d'Akula. Après négociations, Milona avait promis de payer. Mais elle ne s’est pas exécutée. 

La semaine du 11 au 17 janvier, un deuxième bateau allait appareiller sans que cette société ne paye ladite taxe lorsque le commissaire spécial Robert Koloba a ordonné son arraisonnement. 

La DGRSUB relève que le recouvrement forcé de cette taxe avec des pénalités, exige de cette société plus de 20 000 dollars. 

La direction de Milona jointe par radio Okapi à Gwaka où elle est implantée au Sud-Ubangi n’a pas voulu réagir, laissant cette tâche à sa direction générale de Kinshasa.​

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire