MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 17 février 2016

La Prospérité : «Tshisekedi soutient toutes les manifestations pacifiques programmées !»

Radio Okapi
16/02/2016

Revue de presse du mardi 16 février

Etienne Tshisekedi le 9/8/2011 au stade des martyrs à Kinshasa. 
Radio Okapi/ Ph. John Bompengo 

Le message d’Etienne Tshisekedi à ses militants au sujet de la journée ville morte décrétée ce mardi 16 février par l’opposition et les mesures prises par le gouvernement pour contrer ce mouvement de grève générale sont des sujets commentés par la presse parue ce mardi à Kinshasa. 

La Prospérité nous apprend que lors de la célébration avec faste lundi 15 février 2016 à l’église Saint Joseph de Matonge du 34ème anniversaire de l’UDPS, le Secrétaire Général à la permanence de ce parti Bruno Mavungu a fait savoir qu’Etienne Tshisekedi apporte son soutien à toutes les manifestations pacifiques programmées pour faire pression sur le gouvernement actuel et, particulièrement, la journée « ville morte » prévue pour ce mardi 16 février 2016 sur toute l’étendue du territoire national. 
L’UDPS exige en outre la libération sans condition des prisonniers politiques détenus à cause de leur opinion librement exprimée, rapporte le quotidien.

Le Phare lui décèle plutôt dans ce message d’Etienne Tshisekedi cinq impératifs qu’il s’est fixés pour que l’UDPS gagne les élections en 2016. Il s’agit de l’imagination, le courage, la conscience des défis, le don de soi et l’unité, fait savoir le journal. 
Pour Etienne Tshisekedi, ajoute le quotidien, l’unité reste particulièrement une nécessité et une garantie pour «gagner les batailles présentes et celles à venir». 

L’Avenir lui voit dans la journée ville morte décrétée ce mardi 16 février par l’opposition une erreur de calcul. Selon le quotidien, cette journée rappelle la « marche pacifique des chrétiens », toutes catégories confondues, en vue de la réouverture de la Conférence nationale souveraine (CNS) et qui a terminé dans un bain de sang à cause de la répression. 
Mais contrairement à Mobutu qui se voyait sur un fauteuil éjectable si jamais la CNS devrait aller jusqu’au bout, fait remarquer le quotidien, Kabila lui ouvre celles du dialogue inclusif, un lieu d’échanges enrichissants en vue de sauver la République de toute dérive éventuelle, précise le quotidien. 
Le journal se demande dès lors le but poursuivi par les organisateurs de cette journée ville-morte, au moment où toutes les questions vitales devraient être traitées lors du dialogue inclusif. 
De l’avis du quotidien, la Police nationale ne les laissera pas faire. 

Faisant justement échos des dispositions prises par le gouvernement pour contrer ce mouvement de grève générale initié par l’opposition, La Prospérité renseigne que le ministre de l'Emploi, du Travail et de la Prévoyance sociale, Willy Makiashi a instruit à tous les secrétaires généraux de l’administration de passer au contrôle physique des agents et fonctionnaires de l’Etat. 
Il s’agit, précise le quotidien, des mesures draconiennes pour décourager tous les contrevenants à l’ordre du gouvernement annulant ce mouvement de grève générale.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire