************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

jeudi 4 février 2016

Le retour en grâce de Chocolat, premier artiste noir en France

France Culture
03/02/2016
Texte de Sarah Leduc

Chocolat © BNF 

Premier artiste noir en France, Rafael Padilla alias "Chocolat" a été longtemps oublié. Objet d’un film, d’une exposition, d’une pièce et d’un livre, ce clown et danseur, né esclave et adulé à la Belle époque, retrouve le haut de l’affiche. 

Rafael "tout court" est né esclave à Cuba et il est mort dans l’oubli en France, à peine 50 ans plus tard, en 1917. Mais de son vivant, cet homme au destin hors du commun a connu la gloire : bien avant Joséphine Baker, il fut le premier artiste noir en France, célébré par le Tout Paris et adulé par la presse sous le nom de "Chocolat".


Oublié du monde du spectacle, il aura fallu presque 100 ans pour le remettre sur le devant de la scène. En 2016, l’artiste est de toutes les affiches : celle du film de Roschdy Zem, "Chocolat", interprété par Omar Sy, qui sort en salle le 3 février, de l’exposition "On l’appelait Chocolat" à la maison des Métallos à Paris et de la pièce de théâtre "Le Blues de Chocolat" de Gérard Noiriel, historien qui lui consacre également un ouvrage, "Chocolat, la véritable histoire d’un homme sans nom", publié en janvier chez Bayard.


La suite sur France Culture

Lire aussi :

Chocolat, La véritable histoire d’un homme sans nom

Chocolat clown nègre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire