************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 2 mars 2016

Le Phare: «La Dynamique et le G7 en colère contre la Ceni»

Radio Okapi 
02/03/2016

Revue de presse du mercredi 02 mars 2016

Les opposants du G7, Dynamique et du Front Anti-Dialogue, le 10 février 2016. 
Radio Okapi/Ph. Innocent Olenga  

Les journaux kinois parus ce matin reviennent sur les réactions de la Dynamique de l’opposition et du G7 à la décision de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) de recaler certaines candidatures à l’élection des gouverneurs de nouvelles provinces et les nominations effectuées, par le président Joseph Kabila, dans différents Cours et tribunaux à travers toute la République Démocratique du Congo. 

Le Phare rend compte de la colère de deux plates formes de l’opposition qui expriment leur désaccord par rapport à la décision de la Ceni. 
La Dynamique de l’opposition et le G7, deux plateformes de l’opposition épinglent le manque d’indépendance et de neutralité de la Ceni. Pour ces deux plateformes de l’Opposition, cette institution d’appui à la démocratie s’est davantage discréditée suite à sa décision du 28 février 2016 déclarant irrecevables les listes des candidats indépendants des partis et regroupements politiques à l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs de nouvelles provinces, rapporte le journal. 
Selon le tabloïd, dans une déclaration rendue publique mardi 1er mars, la Dynamique et le G7 accusent la Ceni « d’être devenue le bras séculier du pouvoir en place en fondant sa décision sur la lettre du Secrétaire général de la Majorité présidentielle, Aubin Minaku, datée du 23 février 2016 ». 

En rapport avec la publication de la liste des candidatures jugées recevables, la Ceni renvoie les contestataires devant les cours d’appel, rapporte La Prospérité. 
Selon le journal, en réaction à toutes les critiques acerbes à la suite de la publication des listes recevables et irrecevables des candidatures à l’élection des Gouverneurs de nouvelles provinces, la Ceni justifie pleinement sa décision. Elle n’a fait qu’appliquer les dispositions légales, en écartant les partis et personnalités politiques qui ont déposé les dossiers des candidatures dans la même circonscription électorale que les regroupements politiques dont ils sont membres, explique le quotidien. 
Le tabloïd rappelle que c’est ce mercredi 2 mars 2016 qu’expire le délai de recours en contestation auprès des Cours d’appel. Et pourtant, mardi 1er mars, la Ceni affirmait n’avoir reçu officiellement aucune réaction. 
La Prospérité semble comprendre « l’agitation observée chez les candidats invalidés ». Ceux-ci ont perdu 2.500.000 Francs congolais, soit un peu plus de 2500 dollars, versés comme caution non remboursable lors du dépôt de candidature, révèle le journal. 
La Prospérité rend aussi compte de nouvelles nominations dans le secteur de la justice. Selon le quotidien, le cabinet du président Joseph Kabila a rendu public des nominations effectuées dans différents Cours et tribunaux. 
Il s’agit, précise le tabloïd, des restructurations opérées dans les Cours d’appels et de leurs installations dans les nouvelles provinces créées, sans donner plus des détails. 

Le Phare annonce qu’à l’initiative du Conseil de l’Ordre du Barreau de la Gombe, les avocats de Kinshasa vont marcher, ce mercredi 2 mars 2016, pour protester contre l’insécurité à laquelle l’avocat se trouve exposé à cause de son métier, en général. 
L’élément déclencheur de cette marche pacifique, rappelle le tabloid, est l’assassinat, samedi 20 février 2016, de l’un de leurs, Me Jean Kisumbule Muteba alors qu’il venait d’entrer dans son domicile dans la commune de Bandalungwa. 
Le quotidien rappelle aussi l’assassinat crapuleux d’un autre avocat, Me Guillaume Kahasha Kanashi, il y a quelques années, dans des conditions presque identiques. 
Cette marche, indiquent les organisateurs dont les propos sont repris par le journal, partira du ministère de la Justice où un mémorandum sera déposé pour déboucher au ministère de l’Intérieur où un autre mémorandum de protestation et d’exigence de plus de protection pour l’avocat congolais de la part des autorités militaires et civiles, précise le Phare. 

Forum des As consacre sa une à une page d’histoire et fait un bilan, trois ans après la signature de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la république démocratique du Congo et la région, avec François Muamba Tshishimbi, Coordonnateur du Mécanisme national de suivi de cet accord. 
Pour ce dernier, rapporte le quotidien,beaucoup de défis ont été relevés, citant notamment la liquidation du M23, la réduction à l’état quasi résiduel des rebelles Hutu rwandais des FDLR, passés de 8000 il y a trois ans, à 200, la récente Conférence à Kinshasa sur les investissements privés dans les pays des Grands Lacs où les presque belligérants d’hier en sont non seulement à se parler mais à parler aussi affaires.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire