MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mardi 31 mai 2016

Fièvre jaune: la RDC face à la pénurie de vaccins

Radio Okapi 
30/05/2016 

Une famille reçoit un vaccin à Kinshasa. (Archives) 
Radio Okapi / Ph John Bompengo 

Alors qu’une campagne de vaccination a été lancée depuis le 26 mai dans certaines zones de santé, la RDC va être confrontée à une pénurie mondiale de vaccins contre la fièvre jaune. 

Cette campagne de vaccination devrait s’étendre dans d’autres zones de santé. Interrogé par Radio Okapi, le ministre de la Santé a reconnu un manque de vaccins contre la fièvre jaune au niveau mondial. 

Une information confirmée par des sources de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les mêmes sources indiquent que la demande en vaccin antiamaril (qui combat la fièvre jaune) est forte en ce moment. 

L’Angola qui fait face à une épidémie de fièvre jaune a besoin d’au moins 6 millions de doses de vaccins supplémentaires.

Une quantité qui n’est pas disponible pour le moment, affirment nos sources à l’OMS. 

En dehors de la RDC, l’Ouganda est également à la recherche des doses de vaccin antiamaril. 

Les 2 millions de doses reçues par la RDC ont été affectées aux « zones critiques ». 

Des sources à l’OMS indiquent que des plaidoyers sont faits au niveau de l’International comitee groupe (ICG), qui supervise la vaccination antiamaril. 

Depuis le 26 mai dernier, une campagne de vaccination contre la fièvre jaune est menée dans neuf zones de santé du Kongo-Central frontalières avec l’Angola. 

A Kinshasa, deux autres zones de santé (N’djili et Masina) sont également concernées par cette campagne de vaccination. 

Cette campagne intervient après que 48 cas de fièvre jaune, dont 44 classés comme importés de l’Angola, ont été testés positifs par l'Institut national de recherche biomédicale (INRB) de Kinshasa et l'Institut Pasteur de Dakar (IPD). 

La fièvre jaune est une maladie hémorragique virale aiguë transmise par des moustiques infectés. Le terme «jaune» fait référence à la jaunisse présentée par certains patients.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire