************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

lundi 6 juin 2016

La Prospérité: «Dialogue, longévité et fidélité à Kabila. RDC : le PPRD marche et triomphe !»

Radio Okapi 
06/06/2016

Des militants du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), 
lors de la signature de la charte de la Majorité Présidentielle à Kinshasa, le 02/04/2011. 
Radio Okapi/Ph. John Bompengo 

La marche de soutien au président Kabila et son action organisée samedi 4 juin par le PPRD à l’occasion de son 45eme anniversaire et le prochain conclave des acteurs politiques de l’opposition à Bruxelles sont des sujets commentés par les journaux parus lundi 6 juin à Kinshasa. 

À l’occasion de son 45ème anniversaire, le PPRD a organisé une marche samedi 4 juin 2016 qui s’est achevée par un meeting grandeur nature au stade Vélodrome à Kinshasa, rapporte La Prospérité. 
«Ils étaient légion comme une fourmilière, les militants du PPRD, venus de tous les coins de la Capitale, pour répondre ainsi à l’appel du parti, à l’occasion de l’anniversaire de Joseph Kabila. 
Ils ont marché du Rond-point Moulaert jusqu’au stade vélodrome où devait se tenir le meeting. 
Les éléments de la police nationale n’ont pas perdu d’énergie pour encadrer les militants qui marchaient dans la discipline», décrit le tabloïd. 
Mova Sakanyi, le Secrétaire général du parti présidentiel, des ténors du PPRD dont Néhémie Mwilanya, directeur de Cabinet du Président de la République et une foule immense des sympathisants y ont pris part, rapporte le journal qui indique que des chaleureux souhaits ont été formulés pour le Raïs : des vœux solennels pour son anniversaire, un message de soutien, de loyauté indéfectible et d’attachement à la personne du Chef, précise le quotidien.

Forum des As qui commente le même sujet pense que la réussite de cette marche est liée aux marches hebdomadaires de santé qu’organise le secrétaire général adjoint du PPRD chargé de questions politiques et électorales, Emmanuel Shadari Ramazany, depuis l’année dernière à Kinshasa. Un travail de sensibilisation de la base en amont en vue de son adhésion aux actions politiques de grande visibilité qui a fini par payer, commente le quotidien. 
De l’avis du journal, E. Shadari a été la pièce maîtresse, mieux la cheville ouvrière de la réussite de la marche du 4 juin 2016 en l’honneur du chef de l’Etat. Et au regard de la mobilisation sans faille et la marche sans casse qui a drainé des foules nombreuses en dehors des militants et cadres du Parti, E. Shadari a notamment déclaré à la presse «le débat sur la popularité, le débat sur le contrôle de Kinshasa est clos», rapporte le quotidien. 

Dans un autre registre, Le Phare qui revient sur la réunion des opposants congolais convoquée du 7 au 8 juin par l’UDPS pour sortir de la crise, titre en manchette «Tous à Bruxelles pour sauver la nation en péril». 
A en croire le quotidien, L’AR (Alternance pour la République), plate-forme engagée pour l’alternance au pouvoir, a confirmé le week-end sa participation au Conclave de Bruxelles où elle entend œuvrer en faveur de l’élaboration d’un plan de sortie de la crise électorale actuelle qui risque de se transformer en grande crise politique et sécuritaire. 
Il en est de même de la Dynamique de l’Opposition qui, dans un communiqué, a indiqué avoir envoyé sept délégués à Bruxelles. 
D’autres opposants contactés individuellement vont également faire le déplacement de la capitale belge, renseigne le quotidien qui fait savoir qu’à Bruxelles, il ne s’agira pas uniquement de construire l’unité de l’opposition pour un assaut déterminé. Il s’agira aussi, poursuit le quotidien, de trouver les meilleurs filtres permettant de distinguer les vrais opposants des faux, de choisir un porte-parole et fixer les limites de ses compétences, croit savoir le quotidien. 

L’Avenir pour sa part voit dans cette réunion de Bruxelles une conspiration contre la nation congolaise. Le quotidien fait remarquer que les leaders politiques Congolais de l’opposition se donnent rendez-vous à Bruxelles, laissant à Kinshasa, un facilitateur qu’ils ont pourtant réclamé à cor et à cri pour un dialogue dont ils ont été demandeurs. 
Le journal s’étonne en outre que «tous ces acteurs politiques de l’opposition aient pris incognito des avions avec des mobiles détournés pour répondre sans aucun préalable, aux invitations à mille lieux pour aller décider du sort du Congo alors qu’ils se sont remarqués toujours par des voltes face à chaque fois que le Président de la République ou mieux la Majorité au pouvoir leur accorde une attention à leurs propres doléances». 
Pour le quotidien, la réunion de Bruxelles succède donc à celle de l’ile de Gorée où les ennemis de la RDC avaient planifié de se payer les services de quelques hommes et femmes politiques congolais pour déstabiliser les Institutions légalement établies. 
Le journal estime par ailleurs que la convocation de cette réunion des opposants à Bruxelles est une manière impériale de contredire le héros national Patrice Emery Lumumba qui, de Bruxelles, avait de son vivant déclaré que l’histoire du Congo s’écrira par les Congolais au Congo et non ailleurs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire