************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

jeudi 16 juin 2016

RDC présidentielle - Qui, après Joseph Kabila ?

Lu pour vous sur le site Majorité silencieuse RDC
Publié par Freddy Matungulu Mbuyamu Ilankir
13/06/2016


La Libre.be

Congo-Kinshasa: déjà des candidats pour succéder à Kabila

MARIE-FRANCE CROS
Publié le dimanche 12 juin 2016 à 18h33 – Mis à jour le dimanche 12 juin 2016 à 18h33 INTERNATIONAL.
La semaine dernière, à Genval, l’opposition congolaise a reconnu que « seule l’unité des forces politiques et sociales acquises au changement peut permettre d’atteindre (ses) objectifs ». Devant la nécessité de lutter pour obtenir des élections telles que prévues par la Constitution, elle fait front aux projets du président Kabila de se maintenir au pouvoir, en se réunissant dans un« Rassemblement« . N’y ont pas (encore ?) adhéré le MLC de Jean-Pierre Bemba, ni l’ex-candidat malheureux à la présidence Vital Kamerhe, dont le secrétaire général de son parti UNC, Jean-Bertrand Ewanga, était cependant présent au conclave. 

Aucune mention n’a cependant été faite du besoin de s’entendre sur une candidature unique de l’opposition pour l’emporter, dans un scrutin à un seul tour. Et plusieurs ténors de l’opposition se sont déjà déclarés candidats à la magistrature suprême. Soit officiellement, comme Moïse Katumbi et Martin Fayulu, soit lors d’interviews. Des outsiders sont également notoirement sur les rangs, comme Freddy Matungulu ou Noël Tshiani. 

Voici un premier tour d’horizon.

La suite sur le site Majorité silencieuse RDC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire