MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

dimanche 10 juillet 2016

Gemena: incendie de tous les dossiers des détenus à la prison d’Angenga

Radio Okapi 
09/07/2016

Un bâtiment de la prison d'Angenga en Equateur. Ph. dts tiers. 

Un incendie s'est déclaré dans la prison d’Angenga de Gemena dans la nuit de jeudi à vendredi 8 juillet. Cet incendie d’origine encore inconnue n'a été maîtrisé que vers midi, après avoir détruit le bâtiment administratif de cette maison d'arrêt et tous les dossiers des détenus. 

Le directeur de la prison centrale de Gemena, Nkumu Ilonga, dit ignorer l'heure exacte où l'incendie a commencé. Il affirme cependant que c'est vers 5 heures 30' qu'il a reçu un appel téléphonique l'informant de cette situation. 

Les autorités provinciales, informées à leur tour, ont fait appel à une société chinoise de la place pour éteindre le feu. C'est vers midi que cet incendie a été maîtrisé, après avoir complètement consumé le bureau de la prison avec tous les dossiers des détenus partis en fumée.

Bien que l'origine de cet incendie reste inconnue, le directeur de la prison l'attribue à un mouvement de mécontentement qui aurait gagné les détenus après avoir appris le décès d'un des leurs. 

Il s’agit d’Abwakani, poursuivi pour viol d'une fillette de 3 ans à Horobe dans le territoire de Libenge. Il a trépassé jeudi sur le banc des accusés, alors qu'il subissait un interrogatoire dans la chambre du conseil du parquet. Il serait mort de faiblesse due à la malnutrition, selon des sources pénitentiaires. 

Pendant l'incendie, selon les mêmes sources, les détenus ont cependant gardé le calme. Aucun n'a profité de la situation pour s'évader. Seuls les détenus centrafricains ont tenté d'éteindre le feu, avant que les autorités locales ne fassent appel à cette société chinoise. 

La prison de Gemena garde 162 détenus, dont 32 condamnés parmi lesquels 4 Centrafricains. ​

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire