************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

jeudi 7 juillet 2016

Le Phare : « Examen d’Etat 2016, les résultats de Kinshasa sont là »

Radio Okapi 
07/07/2016

Revue de presse kinoise du jeudi 7 juillet 2016

Des finalistes de l’examen d’Etat édition 2013 
célébrant la publication de résultats le 17/07/2013 
sur une avenue de Kinshasa. 
Radio Okapi/Ph. John Bompengo  

La publication par l’Inspection générale de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnelle (EPSP) des résultats de la session 2016 de l’Examen d’Etat pour la ville de Kinshasa est largement commentée par les journaux parus à Kinshasa. 

Treize jours après la fin de la passation de la 50ème Edition de l’Examen d’Etat qui s’est déroulée du 20 au 23 juin 2016 sur l’ensemble du territoire national, Maker Mwangu, ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté (EPS/INC) est allé présenter, mercredi 06 juillet 2016, les résultats de cette session jubilaire au Premier ministre, Augustin Matata Ponyo Mapon, renseigne Le Phare
L’annonce du début de publication de ces résultats a créé un climat d’angoisse chez les candidats et leurs parents, rapporte le journal. Cependant, constate le tabloïd, ceux qui ont été informés de leurs résultats n’ont pas fait des « folies » tant redoutées aussi bien par l’Hôtel de Ville de Kinshasa qu’à l’Inspection provinciale de la Police Nationale Congolais (PNC). Une attitude modérée que le quotidien attribue notamment aux avertissements du Commissaire provincial de la Police pour la Ville de Kinshasa, Célestin Kanyama, qui avait prévenu mercredi que toute déviation serait réprimée. 

Un point de vue que ne partage pas Forum des As
D’après le quotidien, l’annonce des résultats de la session 2015-2016 à Kinshasa a plutôt suscité une liesse spontanée et générale, ponctuée de quelques cas de désolation à la cité comme au centre-ville, dans les principaux carrefours de la ville comme dans les quartiers résidentiels. 
C’est le cas de la célèbre commune de Matonge où, en moins de deux heures après l’annonce des résultats, le rond-point Victoire était déjà noir de monde, des adolescents, venant des quatre coins de la ville, affluaient par centaine, sifflets sur les lèvres, vuvuzela d’une main et un flacon de poudre de l’autre main, rapporte le quotidien. 
Si les garçons s’y sont pointés en tenue plus ou moins décente, fait observer le journal, plusieurs filles ont défrayé la chronique en arborant des vêtements débridés (jeans déchirés au niveau des cuisses, petites culottes, mini-jupes, blouses au dos nu...), éveillant la curiosité des conducteurs et des passants. 

Pour sa part, L’Avenir qui commente ce sujet, renseigne que Seize lauréats finalistes de l’édition 2015-2016 de l’Examen d’Etat, accompagnés de leurs parents, ont été reçus mercredi par le Premier ministre Matata Ponyo. Le Chef de l’Exécutif central a félicité les lauréats, avant de les exhorter à la rigueur, gage du succès dans un cursus universitaire, souligne le quotidien. 
A en croire le journal, les meilleurs élèves de l’édition 2015-2016 ont été inscrits régulièrement au Lycée Bosangani, à l’école SAFAK et au Complexe scolaire Mont Amba et le premier lauréat de la République a obtenu 88%. 
Par ailleurs, le taux de scolarisation est passé de 16, 5 à 18 millions d’élèves, en l’espace de deux ans en République Démocratique du Congo, soit un accroissement de 9%, a précisé le journal en s’appuyant sur des chiffres livrés samedi dernier par le ministre de l’EPS-INC Maker Mwangu à la clôture de l’année scolaire 2015-2016. 

Dans un tout autre registre, La Prospérité nous apprend que le Secrétaire général de l’ONU va dévoiler, ce jeudi 17 juillet, le dernier rapport trimestriel de la Mission des Nations Unies au Congo–Monusco- au Conseil de Sécurité. 
La situation du Congo-Kinshasa sera également examinée avec minutie au Conseil de Sécurité, ajoute le quotidien, précisant que Ban Ki-moon, préoccupé par le regain des tensions politiques et craignant une crise grave en RDC, demanderait au conseil de sécurité une mise en place des plans d'urgence en cas de violence généralisée et d’une batterie de mesures de la part de l’ONU, à travers la Monusco, croit savoir le quotidien qui indique tenir ces précisions par Charles Antoine Bambara au cours de la conférence hebdomadaire de la Mission de l’ONU de mercredi. 

La Tempête des tropiques de son côté revient sur le meurtre d’une congolaise dimanche dernier en Inde et indique qu’en réaction, les kinois ont menacé de s’en prendre au commerce des ressortissants du sous-continent indien opérant dans la capitale de la RDC. 
A en croire le quotidien, des coups de feu ont été tirés en l’air mercredi par les forces de l’ordre précisément aux avenues du commerce et Colonel Ebeya. 
Les policiers ont ainsi agi pour protéger le commerce de ressortissants indiens, qui étaient menacés de pillage, explique le journal, indiquant que ces derniers ont d’ailleurs fermé précipitamment leurs établissements avant de rentrer se terrer chez eux. 
A la base de cette tension, la nouvelle du meurtre le dimanche 3 juillet dernier à Hyderabad en Inde de Cynthia Vechel, une congolaise par son mari indien, renseigne le quotidien. 
L’homme a assassiné son épouse, avant de la découper en morceaux à l’aide d’un couteau et d’une hache, qu’il aurait mis dans un sac auquel il a mis le feu, décrit le tabloïd dans ses colonnes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire