MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

lundi 22 août 2016

Le Phare: Mardi 23 août : « ville morte » contre Kodjo

Radio Okapi
22/08/2016

Revue de presse du lundi 22 août 2016

Les quotidiens et journaux de la presse kinoise.  

Le Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement a décrété la journée de mardi 23 août « ville morte ». Les journaux parus lundi 22 août à Kinshasa commentent largement cette actualité. 

La journée de mardi 23 août 2016 est décrétée « ville morte » sur toute l’étendue du territoire national par le « Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement », dans le but précis de bloquer le facilitateur Edem Kodjo dans sa tentative visant à lancer, à la même date, les travaux du Comité préparatoire du Dialogue, rapporte Le Phare, indiquant que la décision a été prise samedi 20 août au terme d’un échange qu’Etienne Tshisekedi, le président du Comité des Sages de cet organe politique, a eu avec tous les leaders des partis membres de cette plate-forme politique. 
Le quotidien considère la décision du facilitateur de lancer les travaux du Comité préparatoire du Dialogue le mardi 23 août comme « un passage en force », lui qui, poursuit le quotidien, est pourtant récusé de longue date par le « Rassemblement » à cause de son parti pris en faveur du pouvoir en place.
Avec le refus de Kodjo de rendre le tablier et son entêtement à lancer les travaux du Comité préparatoire sans avoir élagué tous les écueils qui jonchent la voie du dialogue, il est d’ores et déjà acquis que les forces politiques et sociales ayant un poids sociologie incontestable en RDC ne vont pas prendre part à «son dialogue», croit savoir le tabloïd, estimant, au regard de l’évolution de ce bras de fer, que le pays est parti pour des Concertations Nationales/bis, comme en septembre-octobre 2013. 

Forum des As qui commente cette actualité, souligne que l’Opposition fidèle à Etienne Tshisekedi inscrit cette action « Journée ville morte » dans le cadre du préavis de trois mois pour quitter le pouvoir que lui avait accordé Etienne Tshisekedi et qui court à dater du 19 septembre 2016 mais aussi dans le cadre des « actions de grande envergure à mener à travers le territoire national afin d’obtenir coûte que coûte la tenue du dialogue et de barrer la route aux velléités de glissement du calendrier électoral ». 
Quant aux dernières mesures prises par le Gouvernement à travers le ministre de la Justice libérant certains détenus politiques et d’opinion et rouvrant deux chaînes de télévision proches de JP Bemba (Cktv) et Vital Kamerhe (Canal Futur), la plateforme de l’Opposition née à Genval à Bruxelles les a balayées d’un revers de la main, estimant qu’elles n’ont nullement rencontré les préalables nécessaires pour la tenue du Dialogue, rapporte le journal. 
Pour le Rassemblement, poursuit le quotidien, ces mesures démontrent que le Pouvoir demeure de mauvaise foi et constitue l’obstacle à la mise en œuvre de la Résolution 2277 du Conseil de sécurité des Nations Unies. 

« Vers un bras de fer » 

La Prospérité de son côté pense qu’Edem Kodjo va organiser le dialogue et foncer avec ceux qui l’acceptent comme Facilitateur. 
En effet, renseigne le quotidien, c’est le mardi 23 août 2016 que le facilitateur Edem Kodjo a décidé de démarrer les travaux du Comité Préparatoire. Et dans cette entreprise, note le tabloïd, il a maintes fois déclaré qu’il bénéficie d’un soutien indéfectible des ambassadeurs africains, de l’Union Africaine, de la Monusco, de la Majorité au pouvoir à Kinshasa et de certains opposants congolais. 
Or, il doit faire face à l’Opposition tshisekediste qui l’a récusé et l’a mis en garde contre toutes les conséquences qui pourraient résulter de son action, fait remarquer le quotidien. 
Le Rassemblement va d’ailleurs mettre sa menace à exécution par l’observation d’une journée ville morte ce mardi 23 août pour faire échouer l’initiative d’Edem Kodjo de convoquer les travaux du Comité Préparatoire du dialogue. 
Et à l’issue de ce qui apparait comme une épreuve de force, on verra qui va laisser les plumes en premier ? Est-ce Edem Kodjo ou Etienne Tshisekedi, s’interroge le tabloïd sans donner des réponses. 

Pour L’avenir par contre, il n’y a plus d’orage à l’horizon. 
En manchette, le quotidien titre : « Cette fois-ci, le dialogue est bien parti: La classe politique dans son ensemble se donne rendez-vous demain mardi ». 
A en croire le quotidien, à travers l’audience que le chef de l’Etat a accordé aux leaders de l’Association LUCHA et les mesures de décrispation politique annoncées vendredi dernier par le ministre de la Justice, garde des sceaux et Droits Humains, Joseph Kabila, persistant dans sa recherche d’un compromis, a vidé complètement l’argumentaire des radicaux de l’opposition. 
Devant cette embellie du climat politique, estime le quotidien, l’espoir pour la tenue effective de ce dialogue convoqué voilà bientôt 10 (dix) mois par le Chef de l’Etat peut désormais se fonder.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire