************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************ ÉCLECTIQUE - UNE COLLECTION DU XXIEME SIECLE AU MUSEE DU QUAI BRANLY DU 23/11/2016 AU 02/04/2017

mardi 9 août 2016

Polémique : Elections : Katumbi appelle les Congolais à barrer la route au "régime totalitaire"

Congo Indépendant 
09/08/2016

Photomontage "Joseph Kabila" et Moïse Katumbi Chapwe

Les déclarations faites par "Joseph Kabila" le jeudi 4 août, à Kasese, en Ouganda, selon lesquelles le calendrier électoral sera publié après l’achèvement des opérations d’enrôlement des électeurs continuent à alimenter la controverse. Pour lui, le pouvoir en place "menace" la démocratie congolaise. Aussi, appelle-t-il les Congolais à ne pas laisser s’installer un "régime totalitaire". 

Dans un communiqué publié dans la matinée du mardi 9 août, Moïse Katumbi Chapwe note, en liminaire, que ce "nouvel épisode" met à nu la volonté du président Joseph Kabila et de sa majorité "de se maintenir au pouvoir coûte que coûte", au mépris du prescrit constitutionnel et de l’aspiration du peuple congolais à "vivre la première alternance démocratique et pacifique en 2016". 

L’ancien gouverneur du Katanga de rappeler que le non-respect de la Constitution, l’instrumentalisation de nos institutions "et plus largement, les dérives totalitaires du régime" en place font partie des motifs qui l’ont poussé "à démissionner" du PPRD et du gouvernorat de la province du Katanga en septembre 2015.

La suite sur Congo Independant

Lire aussi : RDC : Katumbi dénonce le plan de Kabila pour s’accrocher au pouvoir

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire