************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

samedi 31 décembre 2016

« Joseph Kabila » sur les traces de Mzee ?

Congo Independant 
25/12/2016

Un portrait de "Joseph Kabila" en feu 
lors d’une manifestation à Kinshasa

Le 16 janvier 2017, les kabilistes vont commémorer le 16ème anniversaire de la mort non-élucidée, à ce jour, du président LD Kabila. Le 16 janvier 2001, le Mzee a été « tué » dans son bureau au Palais de marbre à Kinshasa. Selon la version officielle, l’assassin présumé serait un de ses gardes du corps nommé Rachidi Kasekera. Celui-ci a été abattu, à son tour, par le colonel Eddy Kapend, alors aide de camp du chef de l’Etat. 

Une version officieuse met en doute la thèse de l’assassinat. Au motif que le corps du défunt présentait des impacts de balles sans que ceux-ci entrainent un bain de sang alors que la victime avait l’aorte sectionnée. Conclusion : le décès serait antérieur aux coups de feu. 

Le climat orageux qui prévaut actuellement au Congo-Kinshasa n’est pas sans rappeler l’ambiance délétère qui a précédé la disparition de Mzee au cours de la seconde moitié de l’année 2000. LD Kabila a été présenté comme un "obstacle à la paix". "Joseph Kabila" devient plus que jamais une menace pour paix, la sécurité et la stabilité au Congo-Kinshasa.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire