MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mardi 25 novembre 2014

L’Avenir: «Massacre de Beni, Mende appelle la population à collaborer avec les forces de sécurité»

Radio Okapi 
25/11/2014

Revue de presse kinoise du mardi 25 novembre 2014.

Un milicien Maï-Maï
manipulant son arme dans une brousse
à Beni (Nord-Kivu). Ph/Droits Tiers.
Les massacres depuis cinq jours d’une centaine de civils à Beni a fait la une de certains journaux parus ce mardi dans la capitale congolaise. 

La Prospérité titre : « Massacre de Beni, Mende appelle la population à collaborer avec les forces de sécurité».
Dans ses colonnes, le quotidien indique que le ministre des Médias a qualifié ce énième tuerie de terrorisme qui, selon lui, vise à déstabiliser le Nord-Kivu. Le tabloïd cite Lambert Mende qui estime que ces massacres visent également à opposer les communautés de Kivu entre elles et entre les autorités politiques. Pour déjouer ce jeu, le ministre appelle les communautés victimes de ces actes de vandalisme à se solidariser avec elles ainsi qu’avec les agents de l’ordre. 

Le Potentiel n’a pas changé de chapitre et titre « Tueries de Beni, les complices sont dans les institutions ». Le tabloïd estime que le gouvernement congolais donne l’air de dissimuler la vérité par rapport à ce qui se passe réellement dans le territoire de Beni.
Le Potentiel est d’avis que les animateurs de toutes les institutions devraient répondre des massacres en série de Beni, soit en tant qu’auteurs, soit en tant que commanditaires. 
Pour le quotidien, ce qui intéresse la population pour l’instant c’est de connaitre les noms de ceux qui se cachent derrière les massacres en série à Beni pour rendre hommage aux paisibles innocents tués de manière brutale et totalement déshumanisante. 

Le Phare s’intéresse à la reddition du chef milicien Cobra Matata aux Forces armés de la RDC et titre : « Cobra Matata, mauvais signal contre la paix ». Pour le quotien, des dizaines d’innocents victimes de la barbarie de Cobra Matata et ses miliciens en Ituri entre 1999 et 2004 puis 2007 et 2014 doivent s’être retournés dans leurs tombes en apprenant sa reddition spectaculaire en vue d’une “réintégration imminente dans les rangs des FARDC”. 
Le Phare redoute que les autorités civiles et militaires s’apprêtent à effacer, d’un revers de la main, tous les crimes de sang, les pillages et incendies des villages et champs, les vols des minerais, les tortures commis par ce terroriste de la pire espèce. 
Le tabloïd a cité des patriotes dignes de ce nom qui s’interrogent sur les services que cet ennemi de la paix aurait rendus à la Nation pour être accueilli comme un héros. 
“Cette énième prime à la criminalité choque tous ceux qui pensent que les décideurs politiques de Kinshasa comme de Kisangani viennent d’émettre là un mauvais signal contre la paix”, souligne le quotidien. 
Forum des As revient sur le pape du reggae, Bob Marley qui revient sur la scène 33 ans après sa mort grâce à une marque de cannabis haut de gamme qui va porter son nom, indique sa famille biologique. Selon le quotidien, “Marley Natural” est décrit comme “une des meilleures marques de cannabis, ancrée dans la vie et l’héritage” du chanteur jamaïcain. La mise sur le marché de ce nouveau produit intervient alors que de plus en plus d’États américains légalisent la consommation de cannabis, à usage médical ou même récréatif, précise Forum des As.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire