************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

lundi 24 novembre 2014

Le général Kanyama au sujet du rapport de HWR: «On n’a pas besoin de se lancer sur une distraction»

Radio Okapi 
24/11/2014

Le général Célestin Kanyama de
la Police Nationale Congolaise (PNC)
le 23/09/2014 à Kinshasa, lors de
la présentation de bandits armés
dans la commune de Bandalungwa.
Radio Okapi/Ph. John Bompengo
«Le chef de la police dans la ville de Kinshasa, général Célestin Kinyama, est l’invité de Radio Okapi ce lundi 24 novembre. Interrogé sur sa suspension exigée par l’ONG Human Rights Watch qui met en cause les policiers dans les dérapages lors de l’opération Likofi, le responsable de la police a déclaré ne pas être informé. 

« On n’a pas besoin de se lancer sur une distraction. L’essentiel c’est de sécuriser la population. Notre population a besoin de la paix et c’est la joie de la police », a-t-il déclaré sans plus de commentaires. 

Dans son rapport publié mardi 18 novembre, l’ONG Human Rights Watch indique que la Police nationale congolaise «a sommairement tué au moins 51 jeunes hommes et garçons et soumis 33 autres à des disparitions forcées au cours d’une campagne anti-criminalité…». 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire