************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

samedi 22 novembre 2014

RDC: le milicien Cobra Matata rend les armes

RFI
22/11/2014

Des miliciens du FRPI en 2006. PHOTO / LIONEL HEALING 

En République démocratique du Congo, le gouverneur de la Province orientale, Jean Bamanisa Saïdi, a annoncé la reddition de Cobra Matata du Front de résistance patriotique de l'Ituri (FRPI). Le chef milicien s'est rendu avec son état-major dans la résidence privée du gouverneur qui était accompagné du chef d'état-major adjoint de la zone de défense, le général Kasereka. 

L’information a été livrée dans la nuit de vendredi à samedi par le gouverneur de la Province orientale : Jean Bamanisa a reçu Cobra Matata dans sa résidence privée de Bunia. Le chef de guerre était accompagné de ses plus proches collaborateurs et c’est toute la direction militaire du FRPI qui ont rendu les armes, assurent les services du gouverneur.

Cobra Matata était en effet accompagné par des membres de l’état-major de son mouvement. Selon la même source, les dirigeants du FRPI vont demeurer à Bunia jusqu’à leur possible intégration dans l’armée nationale. L’amnistie et la reconnaissance de leurs grades actuels ont été les principales exigences des rebelles pour cette reddition. 

Il faudra toutefois être prudents quant à la suite de cette affaire, conseillent certains observateurs qui rappellent la fin tragique de Paul Sadala alias « Morgan », un autre chef de guerre de l’Ituri mort dans des circonstances qui restent à élucider. C’était après sa reddition à l’armée gouvernementale il y a quelques mois.

Lire aussi :
RDC: le HCR dénonce la poursuite des violences au Katanga


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire