************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

jeudi 11 décembre 2014

RDC: le Sénat adopte le budget 2015 revu à la hausse

Radio Okapi 
11/12/2014

Des sénateurs lors de l’ouverture de
la session parlementaire ordinaire
le 15/03/2014 au palais du peuple
de Kinshasa.
Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
Le sénat a adopté mercredi 10 décembre la loi des finances 2015. Le budget est désormais évalué à près de 8, 49 milliards de francs congolais (9,2 milliards de dollars américains) soit un accroissement de 74 245 961 102 francs congolais (près de 80 millions de dollars américains) par rapport au budget voté à l’Assemblée nationale. 

Pour le président de la commission économique du Sénat, Mabi Mulumba, ces 80 millions de dollars supplémentaires proviendront des recettes additionnelles notamment du secteur minier. 

Il explique que le gouvernement devrait mettre fin à des allégements fiscaux au profit des industries minières décidés au moment de la dernière crise financière. 
« Dans le secteur minier au moment où il y a eu la crise et que les cours des matières premières avaient de baissé, il a fallu alléger les taxes que supportaient les usines de traitement des minerais sur place. Le moratoire était de trois mois. Mais on a constaté que six ans se sont écoulés [et le moratoire est toujours en vigueur] », détaille Mabi Mulumba pour qui « il faut restituer à l’Etat la somme qui lui revenait ». 
Pour lutter contre la fraude, le sénateur propose que le gouvernement procède à la certification des réserves pétrolières et minières. 

Une commission mixte paritaire Sénat-Assemblée nationale devrait se réunir pour harmoniser les vues de deux chambres et adopter le budget 2015 en des termes identiques.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire