MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

samedi 31 janvier 2015

Interactif : où doit-on payer le plus cher en Afrique pour être candidat à la présidentielle ?

Jeune Afrique 
30/01/2015 
Par Trésor Kibangula

Depuis 2000, le Sénégal revoie à la hausse
la caution exigée aux candidats. © AFP
Dans la réforme électorale engagée en RDC, la caution exigée pour prendre part à la présidentielle a été revue à la hausse. Une démarche très fréquente sur le continent à la veille de la tenue des scrutins. Suivez le guide, infographies et carte interactives en main ! 
"Dans un pays où tout le monde sait comment les fortunes se sont constituées, exigez une telle somme aux candidats à la présidentielle est tout simplement indécent"
Delly Sesanga, député congolais d'opposition, ne digère pas l'importante hausse de la caution exigée désormais en RDC pour briguer la magistrature suprême. 

Aux termes de la nouvelle loi électorale promulguée le 26 janvier, les candidats à la présidentielle en RDC devront en effet débourser une caution non remboursable de 100 millions de francs congolais, soit environ 108 000 dollars, au lieu de 50 millions prévus dans l'ancien texte revisité dans un climat tendu à Kinshasa. Une façon de "limiter les candidatures fantaisistes", soutient pour sa part Kin-Kiey Mulumba, ministre congolais en charge des Relations avec le Parlement. 

Une démarche qui rappelle celle initiée à quelque six mois de la tenue du scrutin présidentiel de février 2012 au Sénégal. La caution avait en effet plus que doublée, passant de 25 millions en 2007 à 65 millions de francs CFA (environ 112 000 dollars) ! Alors qu'elle n'était que de quelques 6 millions de francs CFA en 2000. 

Lire la suite sur Jeune Afrique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire