************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 4 février 2015

Equateur: élection du gouverneur, la Ceni attend la notification du gouvernement

Radio Okapi 
04/02/2015

Siège de l'Assemblée provinciale de
la province d'Equateur.
La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) dit attendre du gouvernement le dossier attestant le décès de feu le gouverneur Louis Koyagialo pour publier le calendrier de l’élection du gouverneur de l’Équateur. Le rapporteur de la Ceni, Jean-Pierre Kalamba, a fait cette mise au point, mardi 3 janvier, au cours d’une rencontre avec les notables de l’Équateur qui reprochent à l’institution électorale d’avoir dépassé le délai légal pour l’organisation de ce scrutin. 

L’article 160 de loi électorale stipule qu’en cas du décès du gouverneur, le gouvernement provincial est réputé démissionnaire. Dans ce cas, le vice-gouverneur expédie des affaires courantes et un nouveau scrutin est organisé 30 jours après. 


Jean-Pierre Kalamba explique les raisons de ce retard: 
«Le corps électoral est constitué des députés provinciaux qui sont en vacances. Il faut les convoquer en session extraordinaire. Ça nécessité des moyens. La Ceni a fait sa part en s’approchant du gouvernement de la République avec une correspondance pour que ce dernier nous transfert le dossier avec les attestations de décès de [Koyagialo] en vue de publier un calendrier». 
Des sources proches du ministère de l’Intérieur affirment que le processus est en cours et très avancé en vue de régler cette question. 

 
En janvier dernier, l’Union congolaise pour la liberté (UCL) avait également accusé la Ceni d’avoir dépassé le délai constitutionnel pour organiser l’élection du gouverneur et vice-gouverneur de l’Équateur. Le président fédéral de ce parti, Janvier Bita, redoutait que la province de l’Équateur entre, sur le plan du droit, dans un chaos, faute d’un gouvernement légal.

Quelques acteurs politiques ont déjà annoncé leurs intentions de briguer le poste de gouverneur de l’Équateur parmi les quels le vice-ministre honoraire de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), Arthur Sedea Ngamo Zabusu, le député élu de Mbandaka, Henri-Thomas Lokondo, Joël Ilangila de l’Union des jeunes patriotes kabilistes (UJPK) et Roger Bankita (indépendant).

Louis Koyagialo est décédé le 14 décembre dernier en Afrique du sud à la suite d’une longue maladie. Depuis 2006, ce sera le 4e scrutin que la Ceni organisera dans cette province pour élire un gouverneur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire