MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 25 février 2015

Ituri : la Réserve de faune à Okapi vidée de tout groupe armé, selon son directeur

Radio Okapi 
25/02/2015

Okapi en captivité dans
la réserve de faune à Okapi, 2005.
La Réserve de faune à Okapi (RFO) est désormais vidée de tout groupe armé. Le directeur de cet espace protégé, Lucien Gédéon Lokumu, l’a annoncé mardi 24 février. Il affirme que c’est à l’issue d’une opération de déguerpissement des occupants illégaux de cette aire protégée située à environ 300 km au sud-ouest de Bunia, en Province Orientale. 

Selon le conservateur en chef de la RFO, environ 1 500 personnes ont été évacuées. Pendant cette opération, une personne a été blessée et une vingtaine d’autres ont été arrêtées. 

Lucien Gédéon Lokumu prédit désormais un meilleur avenir pour la RFO. 
«Les gens qu’on a évacués à Mutchatcha, plus ou moins 1 500 personnes. Parmi ces gens-là, on a arrêté plus ou moins 20 à 25 personnes. Ce sont des meneurs qui ont barricadé la route nationale 4, qui ont détruit des véhicules. Il y a même des gens qui ont déchiré le drapeau», a-t-il affirmé. 
Le directeur de la RFO affirme que les personnes arrêtées seront transférées à la justice. Il assure par ailleurs que ces opérations n’ont fait aucun mort.
«Même quand il y a eu des désordres au niveau de Badengaïdo, il n’y avait qu’un blessé, il n’y avait pas de mort. Il y avait la zone de Tokobika, Esui yo Wapi, et Anjia, qui étaient évacuées avant, sans qu’il y ait de problème. Dès qu’on arrivait seulement, les gens sortaient rapidement», a-t-il expliqué. 

Selon Lucien Gédéon Lokumu, c’est la présence de ces exploitants illégaux qui attirait les bandes armées. 
«Pour moi, je suis très heureux, parce que le bilan est extrêmement positif. Et je peux vous assurer qu’aujourd’hui dans les limites de la RFO, il n’y a pas de miliciens. Il y a quand-même de l’accalmie par rapport à l’année passée», a-t-il conclu. 
Pour sa part, le député national Abdallah Pene Mbaka, dit mettre en doute les affirmations de Lucien Gédéon Lokumu, conservateur en chef de la RFO. 

Pour l’élu du territoire de Mambasa, la présence de braconniers ainsi que d’hommes armés opérant en bandes organisées est encore rapportée au sein de l’aire protégée. Il cite notamment des hommes du groupe armé Maï-Maï du défunt chef milicien Paul Sadala Morgan.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire