************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 25 février 2015

RDC: la société civile du Katanga avance ses idées pour les élections

RFI 
25/02/2015

Sortie de Lubumbashi, capitale de la province du Katanga. 
Vberger/Wikipedia 

En RDC, la société civile a réagi à la publication du calendrier électoral et à la promulgation de la loi électorale. Les deux actes constituent la base pour la tenue des élections démocratiques, libres et transparentes. Celles qui devront consolider la démocratie et l'alternance politique en RDC, estime le collectif des associations de la société civile de la province cuprifère. Mais pour contourner les différentes contraintes communiquées par la Commission électorale nationale indépendante (Céni), cette structure fait des propositions pour collecter au pays des fonds qui peuvent permettre le financement de ces élections. 

Dans sa déclaration, le collectif des organisations de la société civile du Katanga relève que le gouvernement central a failli à ses obligations étatiques, celles de mettre à la disposition de la Céni des moyens indispensables pour l’organisation des élections selon les cycles constitutionnels. Alors des propositions tout à fait originales sont faites pour rassembler les fonds qui pourront aider à l’organisation des futures élections prévues cette année et en 2016.

Les auteurs de la « déclaration de Lubumbashi » appellent le président de la République à initier des audits dans les institutions afin de retracer les destinations et affectations des sommes générées par la bancarisation et les différentes taxes, y compris la TVA. Ils souhaitent aussi la diminution des émoluments et autres avantages des députés nationaux et provinciaux, des sénateurs et des gouverneurs des provinces. 

Quant au gouvernement, il lui est proposé de retenir à la source l’impôt sur les rémunérations et salaires des fonctionnaires à tous les niveaux et réduire le nombre des missions officielles. La population, elle, est invitée à s’approprier l’organisation des élections en procédant à des collectes de fonds au profit de la Céni à travers les différentes structures associatives du pays.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire