MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

vendredi 20 février 2015

La Prospérité: «Les USA se focalisent sur la présidentielle du 27 novembre 2016»

Radio Okapi 
20/02/2015

Revue de presse du vendredi 20 février 2015

Des agents électoraux et des témoins
des candidats le 28/11/2011 dans
un bureau de vote au quartier Makelele
dans la commune de Bandalungwa à
Kinshasa, pour les élections de 2011 en RDC.
Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
La Prospérité fait sa une ce vendredi sur la dernière déclaration du Département d’Etat américain sur les élections en RDC. 
Si l’on fait une bonne lecture d’un communiqué du Département d’Etat des USA, rendu public le mercredi 18 février dernier, on se rend bien vite compte que, pour Washington, l’élection présidentielle prévue par la Ceni pour le 27 novembre 2016 est la plus importante d’une longue série, écrit le journal. 
Cette élection est perçue par les autorités américaines comme une opportunité pour le Gouvernement et le peuple congolais de poursuivre la démocratisation du pays par l’entremise d’élections régulières organisées en temps opportun, note le quotidien selon qui les Etats-Unis rêvent d’un premier transfert pacifique de pouvoir en RDC. 

L’Avenir reprend quelques extraits de cette même déclaration du Département d’Etat américain.
On y lit notamment : 
« Nous considérons cette importante élection présidentielle, conformément à la Constitution, comme une occasion pour le gouvernement congolais et son peuple de poursuivre la démocratisation du pays grâce à des élections organisées dans les délais et ce qui devrait être la première transition pacifique du pouvoir dans le pays. » 
Le Département d’Etat mentionne sa « hâte d’aider la RDC à atteindre son but en matière de démocratisation », plaidant pour le « dialogue entre toutes les parties prenantes » à Kinshasa. 

Le Potentiel aussi s’est penché sur la déclaration américaine. 
Le journal note que les Etats-Unis ont tracé, d’une certaine manière, la ligne à suivre. 
En effet, commente le confrère, pour Washington, la présidentielle passe pour l’unité de mesure de l’ensemble du cycle décrit par la Commission électorale dans son calendrier du 12 février 2015. Une position logique pour le journal qui rappelle que les Etats-Unis ont depuis toujours décliné leur préférence, appelant vivement les dirigeants congolais à se concentrer davantage sur les élections qui ont un impact direct sur la vie politique en RDC, à savoir les législatives nationales et la présidentielle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire