************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

dimanche 8 février 2015

Le bateau M.B. Moïse rentre de l’Equateur chargé de 400 tonnes de marchandises

Digital Congo 
06/02/2015


M. Hugues Adelou Akpoma, directeur de African widlife fondation, annonce l’arrivée à Kinshasa en provenance de la province de l’Equateur du bateau M.B. Moïse comptant une charge de 400 tonnes de marchandises agricoles après deux ans de voyage sur le fleuve Congo 

M. Hugues Adeloul Akpona, directeur landscape-RDC de l’African Wildlife Foundation (AWE), a annoncé jeudi, l’arrivée à Kinshasa du MB Moïse en provenance de la province de l’Equateur, chargé de 400 tonnes de produits agricoles, après deux mois de voyage sur le fleuve Congo. M. Akpona a indiqué à l’ACP que ce bateau est conçu à partir d’un projet dénommé « Congo Shipping » dont l’objectif est de connecter la ville de Kinshasa aux autres grandes agglomérations du pays à l’instar de Maringa-Lopori-Wamba qui sont des zones d’intervention d’AWF (Agence pour la protection de la nature). Le bateau (MB Moïse) transportant du manioc, du maïs, de l’huile de palme, du caoutchouc et du café, a été fourni par l’Agence américaine pour le développement international (USAID). 

Les barges ont été fournies aux résidents du paysage pour faciliter le transport de leurs produits agricoles vers les centres de consommation. Ce projet permet également de diversifier les opportunités économiques de quelque soixante-dix communautés locales. Selon cette organisation, les résidents du paysage qui n’ont pas de moyens de subsistance recourent à la forêt pour la quasi-totalité de leurs besoins primaires. En s’appuyant sur la forêt, les résidents pratiquent l’agriculture sur brûlis et la chasse qui sont néfastes et mettent en péril des espèces végétales et animales.

African Wildlife Foundation entend à travers ce projet inciter les armateurs à emprunter la ligne Basankusu-Befori afin de désenclaver ce paysage. Par ailleurs, le directeur landscape RDC a souligné la nécessité de renforcer le partenariat avec le gouvernement spécifiquement sur les sites d’intervention par la mobilisation des acteurs pour atteindre les objectifs de développement au niveau local. AWE travaille non seulement pour la protection de l’habitat et des aires protégées, mais aussi pour l’amélioration des conditions de vie des populations locales dans les zones de conservation. Le projet « Congo Shipping d’AWF » a pour objectif de diversifier les revenus des communautés locales et de réduire leur dépendance de la forêt, a conclu M. Akpona. ACP

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire