************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 18 février 2015

L’opération Sokola 2 contre les FDLR : Quand le bluff tactique tourne au ridicule – JJ Wondo

Desc-Wondo
18/02/2015
Par Jean-Jacques Omanyundu Wondo


Un effet d’annonce chaotique, dépourvu de toute rationalité, juste pour faire diversion

Alors que Kinshasa se remet à peine du traumatisme causé par les FARDC et la PNC suite à leur répression brutale des manifestations contre la loi électorale les 19, 20 et 21 janvier 2015, voilà que l’opinion nationale et internationale a été surprise par l’annonce le 29 janvier 2015 du lancement de l’opération Sokola 2 contre les rebelles Hutus rwandais des FDLR. 

Comme on le sait, cette annonce a suscité plusieurs réactions de scepticisme. C’est le cas de Patrick Vanhees, Colonel belge en retraite et conseiller militaire de la mission européenne d’assistance à la réforme des FARDC, l’EUSEC-RDC. « Jean-Jacques, il s’agit d’une juste d’une annonce du déclenchement… Une opération s’accompagne de bruits de bottes, etc……Une déclaration à la presse ne fait pas encore partie prenante d’une opération militaire réelle…  

Un analyste de DESC s’interroge en ce sens : « J’essaie de comprendre les motivations du « Raïs » derrière l’opération contre les FDLR. Je continue de croire que cette opération n’a aucune justification rationnelle. Ces Hutu étaient en train de se regrouper (Kisangani, Walikale,…) en vue de leur rapatriement au Rwanda. Pourquoi leur faire la guerre ? Quelque chose me dit que Kabila, confronté à une contestation interne, essaie de se rendre utile aux yeux de la communauté internationale et de ses parrains rwando-ougandais. Sur le dos de ces malheureux Hutus. Le pauvre… » 

Comme nous avons eu à le dire dans nos différentes interventions, les autorités congolaises, au plus haut niveau des responsabilités, ne manifestent aucune volonté politique réelle de mener une vraie guerre contre les FDLR. La guerre étant aussi médiatique ou psychologique à des fins politiques, alors les déclarations tapageuses remplacent les bruits des bottes… Question de détourner l’actualité politique polarisée autour des manifestations citoyennes qui ont failli emporter le régime Kabila vers la périphérie orientale du pays. Il s’agit là d’une manœuvre de diversion propre aux régimes décadents dans le but de détourner l’attention de l’opinion publique sur les massacres et les graves violations des droits de l’Homme ainsi les répressions des opposants et des activistes des droits de l’homme par les escadrons de la mort du régime durant les trois jours qui ont marqué le début de la fin de Kabila.

La suite sur Desc-Wondo

Lire aussi :Kabila veut-il réellement lutter contre les FDLR ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire