************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

vendredi 6 février 2015

RDC : les entreprises des télécommunications annoncent la reprise des SMS dimanche 8 février

Radio Okapi 
06/02/2015

téléphone
« Le service SMS sera rétabli dimanche 8 février et l’Internet mobile lundi 9 février ». Les entreprises des télécommunications l’ont annoncé vendredi 6 février, dans des messages qu’elles ont envoyés à leurs abonnés. Après plusieurs jours de coupure de ces deux services, le gouvernement a autorisé la reprise de ces deux services. L’exécutif congolais avait coupé les SMS et l’Internet depuis le 20 janvier dernier « pour des raisons de sécurité nationale » au lendemain des troubles qui ont émaillé le vote de la loi électorale au parlement. 

Dans son point de presse organisé la veille, le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, avait annoncé le rétablissement de la connexion Internet en RDC dans « les heures qui suivent », sans donner davantage de précisions. 

C’est confirmé. Les SMS seront rétablis dimanche 8 février et l’Internet le lendemain. Mais les opérateurs de téléphonie et les fournisseurs d’accès Internet se sont engagés au préalable à travers un protocole notamment à restreindre en cas de besoin les services de télécommunications.

Par ce protocole, le gouvernement, a voulu s’assurer que les entreprises soient à même de restreindre telle ou telle application Internet à tout moment que cela sera nécessaire. 

Une entreprise de la place qui a requis l’anonymat estime son manque à gagner à 20, voire 25% de son chiffre d’affaires journalier [sans préciser le montant réel], depuis la coupure de ces deux services. 

Mais ce manque à gagner n’est pas que financier. Il se manifeste aussi en termes de perte de confiance de la clientèle, nous a révélé un responsable de cette entreprise de télécommunication. 

Les clients, désormais conscients de la vulnérabilité de ces entreprises, se tournent désormais vers des fournisseurs via satellite qui fonctionnent sans licence, et donc dans l’informel. 

A l’heure qu’il est, si ces entreprises sont rassurées du rétablissement dans les prochaines heures des services SMS et Internet, elles ne sont toutefois pas sûres qu’elles seront dédommagées par le gouvernement pour des pertes enregistrées. 

En 2011, les SMS avaient été interrompus également pour raison de sécurité nationale, mais les entreprises n’avaient pas été dédommagées. 

Selon le gouvernement qui n’a pas donné de précisions, la loi congolaise prévoit une interruption de certains services de télécommunication pour des raisons de sécurité nationale. 

Mais les entreprises déplorent le fait que l’ordre d’interrompre ne fait l’objet de discussion préalable. Elles souhaitent que prochainement cela soit fait après débat.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire