************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mardi 3 février 2015

RDC : marche de l'opposition contre l'arrestation du bâtonnier Muyambo

RFI
03/02/2015

Le bâtonnier Jean-Claude Muyambo (avec un haut-parleur), en 2007. 
AFP PHOTO / LIONEL HEALING 

Une marche de l'opposition se tient à Bukavu ce mardi 3 février. Il s'agit de dénoncer ce que certains appellent « les manœuvres du pouvoir pour chercher à faire taire les opposants par des procès ». Cela fait déjà trois semaines que le bâtonnier Jean-Claude Muyambo est détenu à Kinshasa. La justice l'accuse d'abus de confiance et de « stellionat », c'est-à-dire d'avoir vendu un bien tout en sachant qu'il ne lui appartient pas. Ses avocats ne reconnaissent pas ces faits. Maître Théodore Ngoy estime que le dossier est vide et que les motifs de l'arrestation sont à rechercher ailleurs. 


L’affaire date de 2002, mais en juin 2014, le plaignant Emmanuel Alex Stoupis s’est repenti des accusations portées contre le bâtonnier Jean-Claude Muyambo, président de la Solidarité congolaise pour la démocratie et le développement (Scode). Et depuis sa résidence d’Athènes, il a retiré sa plainte tout en renouvelant sa confiance au cabinet Muyambo. Justification contenue dans la correspondance, manque d’information et de communication, toutes les autorités judiciaires et politiques du pays ont été informées de ce retournement de situation. 

Pour l’avocat de Jean-Claude Muyambo, Maître Théodore Ngoy, le dossier est vide. « Il n’y a pas d’infraction d’abus de confiance parce qu’elle ne peut porter que sur les immeubles, a-t-il assuré. Et d'ajouter qu'il n’y a pas non plus d’infraction de stellionat parce qu’il faut que le propriétaire, seul, se plaigne du fait que son immeuble qui lui appartient a été vendu, ce qui n’est pas le cas ici. Muyambo n’a vendu aucun immeuble, d’ailleurs. » 

Maître Théodore Ngoy estime que son client, le bâtonnier Jean-Claude Muyambo, est certainement détenu pour d’autres motifs. « Monsieur Muyambo est le président d’un parti politique, bien installé en République démocratique du Congo. Il est venu ici avec d’autres participer à une marche. Est-ce qu’il est arrêté pour avoir fait cette marche ? Pour ses opinions politiques ? C’est possible. »

Ecouter aussi :

Le débat Africain : La RDC sous haute tension

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire