************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

dimanche 29 mars 2015

Découpage territorial: un parti de l’opposition met en garde contre le tribalisme

Radio Okapi 
29/03/2015

Carte représentant le nouveau découpage
de la RDC
Le parti de l’opposition Union démocratique africaine originelle (UDA) avertit les Congolais contre toute forme de tribalisme. Le président fédéral de ce parti au Katanga, Sam Kabeya, a lancé cet avertissement, samedi 28 mars, au cours d’une conférence sur le développement du Haut-Katanga, à Lubumbashi, chef-lieu du Katanga. 
«L’Union démocratique africaine originelle (UDA) met en garde contre la haine et toute velléité politique de nature à pouvoir favoriser le tribalisme sous toutes ses formes. Nous mettons en garde toute composition prochaine d’un exécutif provincial qui ne tienne pas compte des ressortissants d’autres provinces du pays vivant au Katanga », a-t-il indiqué. 
Selon Sam Kabeya, la quête de l’identité devrait se faire dans une diversité culturelle, afin d’aboutir à une cohésion nationale qui amènera certes les provinces découpées à s’auto développer.  

Il estime qu’il ne faudrait pas que le tribalisme soit favorisé de façon latente ou manifeste pour que le développement soit réellement intégral et satisfaisant pour Congolais.
«Nous prônons la cohésion entre les ressortissants du Haut-Katanga et toutes communautés qui y vivent », a poursuivi le vice-président de l’UDA au Katanga. 
Le chef de l’Etat Joseph Kabila a promulgué, début mars, la loi de programmation déterminant les modalités d’installation des 26 nouvelles provinces en RDC. Les provinces du Bandundu, de l’Equateur, les deux Kasaï, le Katanga et la Province-Orientale vont être démembrées, contrairement à celles du Maniema, du Nord-Kivu, du Sud-Kivu, du Bas-Congo, qui devient Kongo Central, et la ville-province de Kinshasa. 

L’installation des nouvelles provinces devra se faire en deux phases. 
Au cours de la première, les provinces non concernées par le démembrement seront installées. 
La deuxième phase concerne les provinces du Katanga, les deux Kasaï, le Bandundu, l’Equateur et la Province Orientale.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire