MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 11 mars 2015

Le Phare : «Kivu : après le M23, voici les islamistes»

Radio Okapi 
11/03/2015

Revue de presse du mercredi 11 mars 2015

Des déplacés fuyant la cité de
Rutshuru-centre après sa chute entre
les mains des rebelles du M23,
le 8 Juillet 2012.
© MONUSCO/Sylvain Liechti
La sécurité dans l’est de la RDC intéresse Le Phare qui voit ce matin l’ombre des islamistes dans le Kivu après la défaite militaire en 2013 de l’ex-rébellion du M23. 

Des recrutements massifs et suspects de jeunes filles et garçons ont repris avec force au Nord et au Sud-Kivu, sous le label de la Muslim Defense International (MDI), rapporte le quotidien citant une récente édition de la revue « Les Nouvelles du Continent »

Sous divers prétextes, notamment celui de bénéficier tantôt des bourses d’études pour une formation spécialisée à l’extérieur, tantôt celui de profiter d’offres exceptionnelles d’embauche, ou encore celui de suivre une formation coranique de haut niveau, des jeunes sont recrutés à coups d’argent et envoyés vers le « Grand Nord », sans espoir de retour dans leurs familles, indique Le Phare. 


A en croire des rumeurs qui circulent avec persistance au Nord et au Sud-Kivu, rapporte le quotidien, les recrues sont envoyées dans des maquis situés dans le massif du « Graben », en territoire de Beni, non loin de la frontière ougandaise, où elles sont entraînées au maniement d’armes et à l’initiation à la foi islamique. 

Des combattants islamistes ayant appartenu au M23 ainsi que leurs frères d’armes opérant encore sous la bannière de l’ADF seraient très actifs dans les camps d’entrainement où finissent par atterrir les jeunes congolais, précise encore le journal. 

Tout devrait être fait pour infiltrer le massif du « Graben » et démanteler les camps secrets d’entrainement des miliciens islamistes, conseille Le Phare. 

Le Potentiel titre ce matin sur un « inévitable éclatement de la Majorité présidentielle :
« L’étanchéité de l’édifice Majorité présidentielle n’est plus garantie."
La veille de la rentrée parlementaire de la session de mars de l’exercice 2015, tous les signaux virent à l’orange. Il ne reste que peu pour que les uns et les autres enfilent les tenues de gladiateurs », estime le journal.
« Les dissonances au sein de la MP sont telles qu’un cheminement en harmonie est conditionné à un sursaut, au-delà de l’imaginable. Les fissures risquent de s’accentuer jusqu’à éclatement, si une reprise en main n’est pas entreprise en mode d’urgence. Lors de la session qui s’ouvre ce 15 mars 2015, tout peut arriver ! », redoute le journal. 
A propos du 15 mars, La Prospérité rappelle que c’est la date attendue pour le verdict du procès de Jean-Pierre Bemba à la Cour pénale internationale.
Le sénateur congolais est poursuivi pour des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité qu’auraient commis ses troupes rebelles du MLC en Centrafrique.
La Prospérité rapporte qu’Eve Bazaiba, la secrétaire générale du Mouvement de Libération du Congo (MLC) a rencontré, dernièrement, pendant plus de trois heures, dans sa cellule à La Haye le sénateur Jean-Pierre Bemba. Elle s’est abstenue, en attendant la sentence, de confirmer la candidature de Bemba à la prochaine présidentielle. Mais si Jean-Pierre Bemba recouvre sa liberté d’ici là, le quotidien entrevoit bien une affiche Bemba vs Tshisekedi à la prochaine présidentielle.

Lire aussi :

Kivu : après le M23, voici les Islamistes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire