MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

vendredi 27 mars 2015

Les membres du CNDH seront connus la semaine prochaine, assure Aubin Minaku

Radio Okapi
26/03/2015

Aubin Minaku,
Président de l’Assemblée nationale
 congolaise le 15/04/2013 au
Palais du peuple à Kinshasa.
Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, a annoncé jeudi 26 mars que la liste définitive des membres de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) sera rendue publique la semaine prochaine. Il a fait cette annonce après une rencontre avec des délégués des ONG de défense des droits de l’homme. 

La loi instituant cette commission des droits de l’homme avait été votée en décembre 2012 au Parlement. Mais les membres de cet organe chargé de la promotion et de la protection des droits de l’homme en RDC n’avaient toujours pas été nommés. 
« Il y a déjà plusieurs mois que nous sommes en train d’échanger de façon transparente avec la société civile pour mettre en place la commission nationale des droits de l’homme. Ça a été très laborieux. Il y a eu de temps en temps quelques appréhensions, accusations réciproques à travers la presse. Aujourd’hui, il était question de rassembler tout le monde, faire l’évaluation du passé et décider », a déclaré Aubin Minaku
A en croire le président de la chambre basse du Parlement, « tout est fin prêt pour que la liste des sept membres de la commission nationale des droits de l’homme soit connue ». 
« Dès la semaine prochaine vous aurez cette liste. Tout a été réglé de façon transparente avec les délégués de différentes composantes de la société civile », a assuré Aubin Minaku.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire