MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 1 avril 2015

Le phare : « Elections, les partis politiques toujours distraits »

Radio Okapi 
01/04/2015

Revue de presse de mercredi 1er avril 2015.

Début de vote le 28/11/2011 à
Kinshasa, pour les élections de 2011
en RDC.
Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
Le Phare s’intéresse au processus électoral en cours et titre à la une « Elections : les partis politiques distraits ». 
Le bureau de la Ceni (Commission électorale nationale indépendante) a donné de la voix le week-end dernier, en soulignant qu’elle respecterait scrupuleusement, jusqu’à preuve du contraire, le calendrier électoral qu’elle avait rendu public le 12 février 2015. 
Et, pour montrer qu’elle maintient le cap sur les élections, elle a rappelé aux membres des partis et regroupements politiques ainsi qu’aux indépendants qu’elle reçoit, du 15 avril au 9 juin 2015, les dossiers de candidatures aux élections législatives provinciales, écrit le quotidien. 
Le Phare se demande à ce sujet si dans un camp politique comme dans l’autre, les chefs des partis et leurs proches collaborateurs réalisent que le temps est compté au sujet de l’enregistrement des candidatures en interne, de l’harmonisation des listes des membres à aligner dans chaque circonscription électorale, des stratégies de campagne, des fonds de campagne, des alliances momentanées à conclure avec des formations ou plates-formes « amies », etc. 

Et le quotidien d’ajouter : la distraction semble s’être installée au sein des états-majors politiques, au point qu’un temps fou est gaspillé dans des guerres de leadership, des règlements des comptes entre sociétaires de mêmes partis ou regroupements politiques, des divergences de lecture des enjeux politiques, des mises en place des dissidences, etc.
Annoncés avec fracas au lendemain de la publication du calendrier électoral, les « congrès » et « conclaves » de plusieurs partis tardent toujours à prendre corps. 
Tout se passe comme si, du côté de la Majorité comme de celui de l’Opposition et de la société civile, personne ne croit en la tenue des élections locales, municipales, urbaines et législatives provinciales à la date du 25 octobre 2015. 

Abordant toujours la question électorale, La Prospérité titre à sa une « Elections : l’AETA propose un calendrier alternatif ! » 
Le calendrier alternatif de l’AETA positionne en priorité les élections provinciales comme l’Alpha et les élections législatives et présidentielles tenues dans le délai constitutionnel comme l’Omega d’une démocratie congolaise à sauver dans le contexte d’une paix toujours fragile, écrit le quotidien. 
Pour La Prospérité, les élections urbaines, municipales et locales crédibles, justes et apaisées en RDC sont intenables en 2015. Le calendrier alternatif opte pour la révision du fichier électoral afin de prendre en compte les nouveaux majeurs et les Congolais de l’étranger. Un audit externe du fichier électoral s’impose. 
Par ailleurs, les contraintes que met en avant la CENI ne constituent en rien des obstacles à la tenue des élections. Ce sont juste des tâches opérationnelles ou des obligations constitutionnelles. 

Par conséquent, tributaires d’une simple volonté politique. La Tempête des tropiques qui aborde le même sujet titre pour sa part: « Les urbaines, municipales et locales jugées intenables en 2015 ». 
Reprenant le calendrier alternatif de l’AETA, Le journal écrit: 
« Face à l’impératif catégorique du respect du délai constitutionnel requis pour la consolidation de la démocratie, de la paix, de la sécurité et de la stabilité du pays, les élections urbaines, municipales et locales crédibles, justes et apaisées en RD Congo, sont intenables et irréalisables au cours de l’année 2015 », a déclaré Jérôme Bonso, secrétaire permanent de la plateforme électorale 
Agir pour les Elections Transparentes et Apaisées (Aeta), lors de la présentation des avis techniques de ses experts sur les options opérationnelles électorales majeures du calendrier électoral global de la Ceni. 

Dans un autre chapitre, Forum des As renseigne qu’au terme d’une rencontre secrète Kabila-Tshisekedi à Addis-Abeba en Ethiopie, « le dialogue fixé au 30 avril ! » 
A en croire des sources dignes de foi, note le journal, à l’issue de cette rencontre, la Primature reviendra à l’UDPS et la RDC cheminera vers une transition de deux ans. 
« Enfin, ça y est. Le dialogue politique tant réclamé par l’Union pour la démocratie et le progrès social aura bel et bien lieu. Des questions aussi sensibles que celles liées à la prochaine présidentielle en RDC et bien d’autres sujets seront abordées au cours de ces assises. Ceci pour permettre aux uns et aux autres de mieux se préparer au prochain scrutin qui doit se dérouler dans un climat apaisé. 
C’est ce qui ressort du tête-à-tête entre Joseph Kabila et Etienne Tshisekedi dimanche dernier à Addis-Abeba en Ethiopie. 
En marge du 18ème sommet du Comesa, les deux personnalités politiques ont échangé sur des questions de l’heure en toute discrétion afin de ne pas donner l’alerte. Mais, les murs ayant des oreilles, il y a eu tout de même quelques « fuites », comme on dit généralement », peut-on lire dans les colonnes du quotidien. 

L’Avenir titre à sa une: « Huit militaires belges pour renforcer la brigade de réaction rapide ». 
L’annonce a été faite vendredi 27 mars par le ministre belge de la Défense, Steven Vandeput, dans un communiqué de presse. 
La brigade congolaise, composée de trois bataillons, a été formée entre 2008 et 2014 par la Belgique, selon la même source. 
L’Est de la RDC est encore en proie aux groupes rebelles hutus rwandais des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR), note le quotidien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire