MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 15 avril 2015

Mondomix nous présente : So Kalmery

15/04/2015

Lu pour vous sur Mondomix et You tube



On dit parfois que le brakka, (musique qui puise sa source dans les rites ancestraux tout en y intégrant des influences urbaines) serait l'ancêtre du rap. Comme le rap, elle est indissociable de la danse et se pratique sous forme de compétitions. 

So Kalmery est né en 1955 dans la région de Bukavu en République Démocratique du Congo. Son truc, cest le brakka. Impossible de dire quand il a commencé. Autant qu'il s'en souvienne, il chantait déjà sur le dos de sa maman. Les amies de sa mère aimaient écouter la voix du bambin. A neuf ans, il compose et profite de ses dimanches pour participer à des compétitions. 


A onze ans, il commence sa carrière de musicien professionnel. A l'époque, il chante et joue dans les orchestres. Un chef d'orchestre le remarque et l'invite à venir jouer dans son groupe. Partant soi-disant pour une journée, il se retrouve embarqué dans une tournée africaine. Pour lui, cet épisode sera une aubaine. La situation au Zaïre est difficile, la violence règne et So Kalmery perd son père. 

Loin de son pays d'origine, il voyage, intègre différents groupes, travaille entre autres avec Koffi Olomidé ou Papa Wemba. Il rencontre les producteurs de EMI, lors d'une expédition au Kenya. Ceux-ci lui demandent d'enregistrer une maquette. Il réussira, malgré les réticences des anciens de son groupe à sortir une première cassette. La maison de disque est emballée et la carrière de So Kalmery décolle. 

Depuis cette époque, compositeur, danseur et chanteur, il continue à jouer la musique de la rue. Adepte des échanges culturels, ce musicien ouvert navigue entre 'Europe et la Guadeloupe, métissant son brakka, à chaque fois qu'il le peut. Voyageur insatiable, à la recherche des racines et des valeurs de l'humanité, il part en Egypte pour puiser à la source dans l'Histoire africaine et lorsque Carlos Santana lui propose de venir remplacer son chanteur pour trois ans, il refuse poliment, préférant partir en Australie à la rencontre des Aborigènes. 

A son retour il incorpore un didgeridoo aux instruments qu'il maîtrise tout comme il l'avait fait avec le oud. Porteur d'une tradition et artiste à part, So Kalmery suit avant tout une trajectoire unique et profondément sincère. Filmé au Festival Africolor.

Sa page Facebook

Vous pouvez aussi l'écouter gratuitement sur Deezer.com

So Kalmery auteur, compositeur, interprète, 
soirée au musée du quai branly Paris en 2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire