MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

lundi 25 mai 2015

Le Phare: «Dialogue, la clef des crises congolaises»

Radio Okapi 
25/05/2015

Revue de presse kinoise du lundi 25 mai 2015.

Des participants aux concertations
nationales le 03/10/2013 au
Palais du peuple à Kinshasa.
Radio Okapi/Ph. John Bompengo
La question du dialogue politique que préconise le chef de l’Etat continue de faire la une des journaux kinois. 

Le Phare titre: «Dialogue, la clef des crises congolaises»
Le quotidien renseigne que depuis l’aube de l’indépendance la RDC a toujours réglé ses problèmes politiques à travers le dialogue. Le tabloïd cite le cas des épisodes des sécessions du Katanga et du Sud-Kasaï et des rébellions de Mulele au Kwilu et du trio Gizenga-Soumialot-Gbenye avec la République populaire du Congo ayant pour capitale Kisangani. 
Le Phare indique que des conflits entre belligérants de l’époque ont trouvé leurs solutions à travers les conférences de Coquilatville (Mbandaka), de Madagascar et Lovanium. 
Le quotidien souligne qu’en dépit des affrontements armés, la véritable paix était conclue autour de la table de négociations. 
Pour ne l’avoir pas compris, indique le tabloïd, le Maréchal Mobutu avait commis, sous la dictée de ses conseillers,” la bêtise de privilégier l’opposition militaire face à la guerre de libération déclenchée par l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL), soutenue militairement par le Kigali, Kampala, Luanda et autres puissances multinationales”. 

Forum des As cite Steve Mbikayi, président du Parti travailliste (PT), qui estime que le dialogue est impératif pour résoudre tous les problèmes qui divisent les Congolais. Pour cet élu de la Tshangu, si l’opposition ne peut pas discuter, il faut qu’elle soit capable de déverser au moins 1 millions de Congolais dans la rue pour qu’elle soit enfin écoutée.
Dans les colonnes du journal Forum des As, Steve Mbikayi recadre les choses et précise que le dialogue politique n’est pas initié par le chef de l’Etat mais avait plutôt été demandé par l’Accord-cadre d’Addis-Abeba (Ethiopie), signé en février 2013 entre les pays des Grands lacs pour restaurer la paix dans l’Est de la RDC. 
Pour Steve Mbikayi, le dialogue est nécessaire après l’échec des concertations nationales qui, selon lui, n’ont pas résolu le problème politique notamment l’audit du fichier électoral et les financements des élections à venir. 

Dans un autre chapitre, Forum des As revient sur la nomination de nouveaux cadres à la tête du PPRD. Le quotidien indique que la nouvelle équipe dirigeante de ce parti de la mouvance affiche complet avec la désignation de Me Célestin Tunda ya Kasende, Emmanuel Ramazanu Shadary et Micheline Buluimba aux côtés de Mova Sakanyi, (secrétaire général). 
Le tabloïd est persuadé que par cette nouvelle équipe va aider le PPRD à aborder les échéances électorales sur fond de joutes politiques avec un minimum de loyauté et d’efficacité. 
Pour Forum des As, l’autorité morale du PPRD a jeté son dévolu sur des stratèges dont Me Tunda ya Kasende qui dans la première législature de la IIIè République était de toutes les stratégies du groupe parlementaire PPRD et plus globalement de la Majorité. 
Nommé vice-ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement Matata I, Me Tunda, indique le tabloïd, a défendu avec véhémence la cause du pays dans le droit fil des idéaux de Mzee Laurent-Désiré Kabila que perpétue Joseph Kabila. 

La revue ce lundi se boucle avec le journal La Prospérité qui titre: «Bemba, le MLC s’en remet à Dieu pour sa libération définitive»
A l’occasion du septième anniversaire de l’arrestation du sénateur Jean-Pierre Bemba, puis son transfèrement à la CPI, cadres et militants du MLC ainsi que d’autres partis amis à Bemba sont allés rendre grâce à Dieu et s’en remettre au Seigneur, le Maître des temps et des circonstances, pour la protection assurée à leur leader et l’évolution du procès à La Haye, poursuit La Prospérité. 

Optimiste et espérant contre toute espérance, Madame Eve Basaiba, secrétaire général du MLC, a, dans son message, devant tous les militants et cadres du Mouvement de libération du Congo, déclaré que la septième année de l’anniversaire de l’arrestation du président national du MLC marque aussi la fin de 7 ans de la période de la vache maigre et ouvre une période de la vache grasse. ​

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire