************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

vendredi 1 mai 2015

Lutte contre le braconnage: 5 tonnes d’ivoires incinérées à Brazzaville

Radio Okapi 
30/04/2015

Confiscation d'ivoire dans
la réserve de faune à Okapi, 2005.
Le président congolais Sassou Nguesso et son collègue tchadien Idriss Deby Itno ont incinéré, mercredi 29 avril à Brazzaville (République du Congo), 5 tonnes d’ivoires saisies auprès de braconniers. Ces chefs d’Etat ont posé cet acte à l’ouverture de la Conférence internationale sur l’exploitation illégale et le commerce illicite des produits de la faune et de la flore qui se tient dans la capitale congolaise. 

Placée sous le thème: «Sécuriser la biodiversité d’Afrique pour la durabilité et la paix mondiale», cette conférence connait la participation de nombreuses personnalités, des ministres en charge de l’Environnement des pays de l’Afrique centrale et des représentants des ONG internationales de conservation de la nuture. 

Par l’incinération de ces ivoires, Denis Sassou Nguesso et Idriss Deby, ont voulu marquer leur engagement dans la lutte contre le braconnage qui a pris de l’ampleur en Afrique. 

A (re) Lire:Le Botswana abrite la conférence internationale contre le trafic d’espèces protégées

Le ministre de l’Economie forestière du Congo-Brazzaville a exprimé la volonté de son pays à liquider tout les stocks d’ivoire qui étaient entre les mains des trafiquants illégaux. 
«A partir de maintenant Le congo Brazza va renforcer des mesures contre les braconniers. Surtout que le monde entier s’apprête à criminaliser le trafic des produits de la faune et de la flore sauvages», a-t-il indiqué. 
Le ministre congolais a exprimé des inquiétudes par rapport à la montée du braconnage dans plusieurs pays d’Afrique. 

Pour la présidente de l’ONG «SOS éléphants», a salué l’incinération de ces ivoires qui, selon lui, constitue geste est symbolique en Afrique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire