MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

lundi 1 juin 2015

Equateur : la grève des infirmiers se généralise

Radio Okapi 
01/06/2015

Des élèves infirmièrs dansent
ce 12/05/2011 à Kinshasa,
lors du défilé marquant la journée
internationale des infirmiers.
Radio Okapi/ John Bompengo
Après ceux de l’hôpital général de Gemena, ces infirmiers de la province sanitaire de la Tshuapa et la zone de santé de Karawa dans le Nord-Ubangi ont aussi déclenché leur mouvement de grève. Tous menacent de durcir le ton, si les autorités provinciales et nationales n’harmonisent pas les listings de paie. Pour le ministre provincial de la Santé, les autorités nationales doivent prendre en compte les listings révisés par la province pour que tout le monde se retrouve. 

Le malaise persiste dans le secteur de la santé dans la province de l’Equateur, à cause de la prime de risque non payée à plusieurs infirmiers en service. 

Depuis que l’infirmier Jean-Pierre Timbo s’est immolé le 8 mai dernier pour réclamer sa prime, les autres infirmiers n’ont cessé de s’indigner. D’abord ses propres collègues de l’hôpital général de Gemena ont adressé aux autorités des revendications dans un mémo de 7 points. 

Ils exigent notamment la présence du ministre provincial de la Santé, Mpetshi Ilonga, pour une discussion directe sur ces points. Mais celui-ci dit attendre l’autorisation de sa hiérarchie pour y descendre.

Dans la Tshuapa, a reconnu Mpetshi Ilonga, les infirmiers en grève refusent de percevoir cette prime. Ils dénoncent la réduction de l’enveloppe globale habituelle de 55 millions à 24 millions de francs congolais (26087 dollars américains), au mois d’avril, pour les 3 700 professionnels de la santé de cette province. 

La même situation a révolté les infirmiers de la zone de santé de Karawa dans le Nord-Ubangi. Sur 240 professionnels de santé, seuls 43 figurent sur les listings du mois d’avril. C’est pourquoi ils menacent d’aller en grève sèche dès ce lundi. 


Pour le ministre provincial de la Santé, toutes ces confusions proviennent du fait que la mission nationale de contrôle sur terrain ne paie que sur base des listings originaux. Alors que ceux-ci reprennent les données dépassées de 2008. 

Il faudrait plutôt considérer les listes révisées au niveau de Mbandaka pour régler cette situation, a-t-il suggéré. Car, ces listes révisées reprennent tous les professionnels de santé actifs par territoire, zone, centre, poste et aire de santé. Ce qui permettra à tout le monde de se retrouver facilement, a estimé Mpetshi Ilonga. ​

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire