MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 22 juillet 2015

Equateur: une cinquantaine d’enfants meurent de diarrhée, vomissement et fièvre à Bolomba

Radio Okapi
22/07/2015

Naissance de quadruplés à l'hôpital de
la SNCC à Kalemie, 23/02/2011.
Une cinquantaine d’enfants de zéro à 5 ans sont décédés, en un mois, après avoir présenté des symptômes de vomissement, de diarrhée et de fièvre, dans le territoire de Bolomba (Equateur). Ces chiffres ont été donnés, mercredi 22 juillet, par le coordonnateur national de l’ONG Chaines, Félix Bongelemba. Il attribue cette situation endémique notamment aux difficultés de vaccination de routine suite à la vaste étendue de Bolomba.
«Le problème de Bolomba est que le territoire est vaste mais la chaîne de froid n’est pas bien organisée. Il n’y a que cette possibilité de garder les vaccins à Bolomba-centre. Depuis tout ce temps, quand il y a des vaccins ça n’arrive pas dans tous les coins. Curieusement dans les deux derniers mois, il y a des décès d’enfants en cascade. Il y a des familles qui pleurent», a indiqué Félix Bongelemba. 
Il a par ailleurs souligné qu’il y avait un rythme de deux ou trois décès par jour. Le chef d’antenne du Programme élargi de vaccination (Pev) à Mbandaka, docteur Joël Bompongo reconnait ces cas de décès et les attribue à la coqueluche et au Monkey-pox qui sévissent actuellement à Bolomba qu’au paludisme.

Pour Joël Bompongo, le problème de la chaîne de froid est en voie d’être résolu avec l’appui du gouvernement central. Cette chaîne de froid permettra à la zone de santé de Bolomba de bien conserver les vaccins.​

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire