MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

jeudi 16 juillet 2015

L'Art presque perdu de ne rien faire

Lu pour vous sur Babelio

de Dany Laferrière, Membre de l'Académie française

Editions Grasset

Reprenant ici, en les transformant, les chroniques d’été qui lui ont gagné tant d’auditeurs à la radio de Radio-Canada, Dany Laferrière nous invite à le suivre dans ses pérégrinations. Il est cette fois un esprit libre qui déambule, non pas tant dans les lieux qu’il chérit et dont il nous a souvent parlé, Montréal, Port-au-Prince, Miami, mais parmi les idées, un peu à la manière de Diderot, fureteur, s’intéressant à tout, le corps, les cinq sens, le sentiment amoureux, la sieste, la guerre, les écrivains dont les portraits figurent sur son étagère, Boulgakov, Salinger, Laclos, Rulfo… 

De manière impressionniste, parfaitement subjective, il nous invite à regarder comme lui le monde qui nous entoure, c’est-à-dire avec la naïveté de l’enfant et la roublardise de l’écrivain. Babelio

Lire aussi :

L'Art presque perdu de ne rien faire, un livre à butiner

Biographie de Dany Laferrière

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire