************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

vendredi 20 novembre 2015

Procès Yalisika : les parties civiles se désavouent

Digital Congo 
20/11/2015

Au fil des débats contradictoires devant la Cour militaire, la vérité éclate, faisant entrevoir la manipulation des parties civiles lors de l’instruction du dossier par leurs avocats. 

Le procès Yalisika a repris le mercredi 18 novembre 2015 à la Cour militaire de Mbandaka, apprend-t-on des sources proches de ce dossier judiciaire. Au fil des débats contradictoires devant le juge, la vérité se dessine avec clarté, et fait entrevoir la manipulation des parties civiles lors de l’instruction du dossier par leurs avocats. 

Lors des audiences consacrées à l’audition des parties civiles, la ligne de défense adoptée par SIFORCO, mise en cause et attaquée injustement à de multiples reprises, a été confirmée et validée. Ainsi, par exemple, lors de sa comparution, le député Ambena Zaingali, alors chef de groupement Yalisika au moment des faits en mai 2011 a multiplié les incohérences devant la barre, après s’être subitement constitué partie civile. Pourtant, en octobre 2011, M. Ambena, qui n’est plus à une contradiction près, avait signé avec SIFORCO un protocole d’accord qui mettait fin au litige et dans lequel les parties s’engageaient à renoncer à toute action en justice.

La suite sur Digital Congo

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire