MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 11 novembre 2015

Quand des multinationales africaines figureront-elles dans le haut du classement Forbes Global ?


Le milliardaire nigérian Aliko Dangote dans son bureau à Lagos, en 2012. 
Fortune estimée par Bloomberg à 13,8 milliards de dollars. 
Il a bâti un groupe qui concurrence les multinationales occidentales dans plusieurs domaines. © AKINTUNDE AKINLEYE / REUTERS

"Nous croyons vraiment qu’il y a des opportunités d’investissement en France. » 

Ces propos auraient pu être ceux de John Chambers, président de Cisco, en visite en France en octobre, ou ceux de Li Keqiang, le premier ministre chinois, faisant référence au groupe nucléaire CNNC, qui pourrait investir prochainement dans Areva. Et pourtant, c’est un entrepreneur algérien qui s’exprimait, en février 2014, sur le perron de l’Elysée. Issad Rebrab est le fondateur de Cevital, le premier groupe privé du pays (4 milliards de dollars de chiffre d’affaires et plus de 10 000 employés), actif dans l’agroalimentaire et la distribution.

La suite sur Le Monde

Lire aussi :

Ces « lions africains » qui grignotent les marchés des multinationales

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire