************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

lundi 14 décembre 2015

Inondations en RDC: un expert recommande d’associer le service météo à tout lotissement

Radio Okapi 
14/12/2015

Des inondations provoquées par les eaux des pluies à 
la place triangle dans la commune de Ngaba à Kinshasa, le 24/11/2015. 
Radio Okapi/Ph. John Bompengo 

Le chef de service des prévisions de temps à l’Agence nationale de météorologie et de télédétection (Metalsat), Jean-Louis Ebengo, a recommandé dimanche 13 décembre au Gouvernement d’associer les services de météo dans l’installation de la population dans les nouvelles zones d’habitation. Au cours d’une interview à Radio Okapi, il a expliqué les causes des inondations qui ont affecté plusieurs villes de la RDC. «On devrait consulter les services spécialisé pour installer et [les populations et éviter les catastrophes», a proposé Jean-Louis Ebengo. 

Ces inondations et autres calamités enregistrées de suite des pluies diluviennes qui s’abattent sur le territoire congolais, a-t-il reconnu, constituent un phénomène naturel et saisonnier qui touche la partie Sud de la ligne équatoriale.

Néanmoins, selon lui, toutes ces conséquences pourraient être évitées ou minimisées si les services de météo étaient mis à contribution avant l’installation de la population dans une zone donnée.

«Il s’agit de ce qu’on appelle front intertropical ou la zone de convergence intertropical», a indiqué le chef du service des prévisions de temps à l’Agence nationale de météorologie et de télédétection. En RDC ces derniers jours, a précisé Jean-Louis Ebengo, cette zone couvre la partie sud de l’Equateur.

«Pour le moment, c’est le sud de l’Equateur [c’est-à-dire] l’ancienne province du Bandundu, les deux Kasaï, les deux Kivu et la province du Katanga. La zone est accompagnée des nuages en extension verticale qui donne des orages et des pluies», a-t-il détaillé.

Selon lui, ces anomalies prolongées peuvent produire de graves inondations ou des sécheresses. Car tous les nuages appelés cumulus qui se forment dans l’avant-midi, deviennent des orages à la fin de l’après-midi.

« C’est ce qui justifie les pluies abondantes dans la zone qui abrite la source du fleuve Congo. Et les conséquences à Kisangani, Bumba, Mbandaka, Bandundu et même Matadi s’expliquent », a conclu Jean Louis Ebengo.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire