************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

jeudi 17 décembre 2015

La Prospérité : «Développement humain : la RDC fait basculer l’indice !»

Radio Okapi 
17/12/2015

Revue de presse du jeudi 17 décembre 2015

De gauche à droite; le Premier ministre congolais, Matata Ponyo Mapon 
et le Représentant spécial adjoint 
du Secrétaire général de l'Onu en RDC, Mamadou Diallo 
e 16/12/2015 à Kinshasa, lors de la présentation 
du rapport sur le développement humain 2015. 
Radio Okapi/Ph. John Bompengo  

Parmi les différents sujets abordés par les journaux kinois ce jeudi 17 décembre, on note la publication du rapport mondial sur le développement humain 2015 par le Premier ministre, Augustin Matata Ponyo. 

Principal enseignement tiré par La Prospérité de ce rapport: en 2050, la RDC va faire partie du cercle fermé des pays développés. Très comblé, le Premier ministre, qui avait déjà, en 2012, promis de faire de la RDC un pays à revenu intermédiaire en 2016, un pays émergent en 2030, récolte le fruit de la lutte lancée contre la pauvreté, écrit le journal. 
Le journal révèle que le pays réalise un bond, en une année, de 11 points quittant la 187ème place pour la 176ème sur les 188 pays concernés, dans le rapport mondial sur le développement humain 2015. La nouvelle a tellement fait du bien au Premier ministre qu’il a décidé de procéder personnellement au lancement dudit rapport en RDC, indique le quotidien.
A en croire La Prospérité, Matata Ponyo s’est, toutefois, résolu de diversifier l’économie du pays et, parmi les secteurs à booster, il y a l’agriculture et l’industrie agro-forestière. En diversifiant l’économie, les opportunités de travail augmenteront et il y aura une baisse de la vulnérabilité de l’économie vis-à-vis des chocs exogènes, souligne la consœur. 

De son côté, Forum des As met en parallèle la publication du rapport du PNUD et l'inauguration du barrage de Matebe. 
«Le duo Kabila-Matata et leur verre à moitié plein», titre le journal. 
Le quotidien note que le chef de l’Etat a inauguré mercredi une centrale hydro-électrique à Matebe à Rutshuru dans le Nord-Kivu et à Kinshasa, le Premier ministre a bu du petit lait en découvrant le rapport annuel sur l’indice du développement humain. 
La RDC y gagne 11 places. 
Pas énorme, il est vrai, au regard de la précarité ambiante. 
Pas grand-chose par rapport à ce qui reste encore à faire. 
Pas rien, en revanche, pour un pays qui, durant des décennies, est resté scotché dans les abysses de ce genre de classement. 
C’est que quelque part, il y a bien un gouvernement qui produit du résultat, estime le confrère. 
Lorsqu’une monnaie est stable sur le long terme, c’est qu’il y a au minimum une discipline observée et c’est bien le cas en RDC, souligne Forum des As. 
A moins d’être nihiliste à tous crins, ou d’avoir décidé de ne voir le verre qu’à moitié vide, il y a tout de même des éclaircies dans la grisaille et c'est normal, voire naturel que le Premier ministre à la suite du Raïs mette en lumière ces avancées, conclut le journal. 

L’Avenir qui s'intéresse au séjour de Joseph Kabila au Nord-Kivu, rapporte que le président de la République a inauguré hier la centrale hydroélectrique de Matebe dans le territoire de Rutshuru. Financée à hauteur de 20 millions de dollars américains par la Fondation Howard Buffet, la centrale est le fruit du partenariat public-privé, note le quotidien. 
Cette centrale hydroélectrique permettra l’installation et la création des unités de production, la création des emplois, ainsi que l’amélioration des conditions de vie de la population, estime le journal. 

Le Phare revient, pour sa part, sur le forum de Dakar et indique que certains participants à ce que les autorités congolaises considèrent comme une « messe noire » ont réagi aux accusations mises à leur charge. Contacté à ce sujet par ce quotidien, Samy Badibanga, encore en séjour en Europe, soutient avoir reçu une invitation personnelle de la Fondation Konrad Adenauer, sans connaître la liste d’autres invités. S’agissant des sujets à l’ordre du jour, il a souligné « qu’il n’y avait rien de caché… », précisant que l’Ile de Gorée a abrité «une rencontre démocratique», où personne n’a comploté contre personne, écrit encore le journal. 
Selon le député du groupe parlementaire UDPS et alliés, note Le Phare, des délégués des partis politiques comme de la société civile venus du Togo, de Tanzanie, du Mozambique, de Namibie, du Burkina Fasso (Balai Citoyen), de la RDC, mais aussi des Sénégalais (Y en a mare) étaient appelés à échanger autour des expériences électorales dans leurs pays, en relevant les points positifs et négatifs. Point de vue soutenu par Martin Fayulu qui a également participé à ce forum, organisé du 12 au 15 décembre 2015 sur l’Ile de Gorée au Sénégal, rapporte le quotidien. 

La Tempêtes des Tropiques revient sur le dialogue de Joseph Kabila devant le Parlement. Un discours que le journal juge « de moins en moins porteur d’intérêt »
Selon le quotidien, l’opinion nationale et internationale a pris toute la mesure du discours sur l’état de la nation prononcé lundi dernier par Joseph Kabila devant les deux chambres du parlement. Pour l’opinion intérieure note le journal, ce discours a valeur de programme politique que la majorité présidentielle veut imposer à la nation au mépris de la constitution et de la tradition démocratique inaugurée par consensus. 
Tandis que pour l’opinion extérieure, il s’agit d’une déclaration de guerre à la communauté internationale qui aide le pays à éviter la débâcle qui le menace depuis plus d’une décennie, fait savoir La Tempêtes des Tropiques.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire