************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 2 décembre 2015

Paralyser la CENI pour mieux glisser ?

Desc-Wondo 
02/12/2015
par Jean Kenge in http://congoresearchgroup.org/author/crg/?lang=fr
CRG · nov 4, 2015 1 32 2

DRC Kinshasa 28th of November 2011.
Elections Day, Voting Day and Ballots counting. 
MONUSCO / Myriam Asmani 

Le Congo-Kinshasa ne serait pas lui-même si la vie s’y déroulait comme un long fleuve tranquille, sans se payer le luxe d’une nouvelle polémique sur la voie escarpée conduisant à l’organisation des échéances électorales de 2016. Parmi les questions qui dérangent, celle de savoir avec quelle administration électorale les Congolais comptent aller à leurs élections de fin de mandat présidentiel. 

Malgré un contexte rendu difficile par des contraintes incompressibles du calendrier électoral et une suspicion politique généralisée, les plus optimistes continuaient de penser que la démission, le 10 octobre dernier, du président de la centrale électorale congolaise avait comme unique soubassement la maladie qui obligeait ce dernier à effectuer de longs et fréquents séjours médicaux à l’étranger, à se tenir longtemps éloigné du siège de son institution et des obligations de son mandat.

Force est de se rendre à l’évidence : cette démission était l’arbre cachant la grande forêt du malaise qui entoure l’administration électorale congolaise. Moins de trois semaines, en effet, après la démission de l’abbé Apollinaire Moholungu Malu Malu, voici celle de son adjoint, le PPRD André Mpungwe. Une démission annoncée plusieurs jours avant par la puissante «radio-trottoir» congolaise, pointant d’intenses pressions de la famille politique du vice-président de la CENI.  

La suite sur Desc-Wondo

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire