************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 13 janvier 2016

Forum des As : « Ile de Gorée : des masques tombent, Mbusa et Mukungubila déballés»

Radio Okapi 
13/01/2016

Revue de presse du mercredi 13 janvier 2016

Mbusa Nyamwisi, candidat à la présidentielle 2011, 
lors d’une interview accordée à la Radio Okapi. 
Ph. John Bompengo  

Forum Des As consacre sa une au « déballage » des propos tenus par Mbusa Nyamwisi et Paul Mukungubila lors de la réunion tenue à l’ile de Gorée au Senegal sur la démocratie en Afrique subsaharienne. 
Un mois après le feuilleton " Ile de Gorée ", le journal révèle que les deux opposants ont fait part de leurs expériences respectives dans la…subversion. 
«Mbusa aurait renseigné les participants sur son "expérience " dans l’Est et plus particulièrement aux confins du Grand nord -pays nande- et de l’ex-Province orientale où opèrent ses milices transformées en LRA ou ADF locaux. Des participants à la rencontre de l’Ile de Gorée confient que Mbusa Nyamwisi aurait soutenu que si l’expérience en cours dans son " fief " pouvait être étendue sur tout le territoire national, on arriverait facilement à déstabiliser les institutions et donc le pouvoir en place», révèle le journal. 
Paul Mukungubila, ce pasteur dont les hommes armés s’étaient tristement illustrés un matin du 30 décembre par des attaques contre des sites stratégiques à Kinshasa, Lubumbashi et Kindu aurait estimé à Gorée qu’avec une bonne préparation et un conditionnement psychologique et physique des hommes, on peut mener avec succès une insurrection de grande ampleur, rapporte encore le journal. 

L’Avenir qui reprend cette information demande aux services de sécurité qui sont au parfum de ce projet macabre de travailler de sorte que la paix et la sécurité des Congolais ne soient jamais perturbées par «ceux qui ont soif du sang humain pour accéder de force au pouvoir.» 

La prospérité rend compte des décrets signées depuis le 14 décembre 2015 par le premier ministre Augustin Matata qui révoque des agents et fonctionnaires de l’Etat. 
Ces révocations, contresignées par Pascal Isumbisho, concernent certains agents du ministère de la fonction publique, des affaires étrangères détenteurs de faux titres scolaires ou académiques, les agents du Ministère des Finances/Division provinciale des Finances de l’ancienne province du Kasaï Oriental, ainsi que quelques agents de la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA), indique le journal. 
Le journal rappelle que le Conseil de Discipline du Ministère de la Fonction Publique a rendu un avis conforme aux procès-verbaux de clôture d’action disciplinaire exposant ainsi tous ces agents à la révocation. 
Le quotidien de Kinshasa évoque aussi la rencontre entre Aubin Minaku et Guy Nzuboua, président de l’assemblée nationale gabonaise sur la 8ème Conférence des présidents des Assemblées parlementaires de la Francophonie (APF), sections africaines, qui se tiendra à Libreville, au Gabon du 3 au 5 mars prochain. 

L’Avenir indique que les deux présidents ont discuté de l’Appropriation des décisions de la COP21 par les Chambres législatives de l’Afrique et la Problématique des médias électroniques. 

Forum des As aborde l’aspect sécuritaire dans les environs de Beni et rend compte des tirs des ADF qui ont touché un hélicoptère de la Monusco. 
Selon le journal, les terroristes ougandais des ADF ont eu recours à la DCA (défense anti-aérienne) comme une armée nationale. 
Au moyen de plusieurs tirs d’obus anti-aériens, ils ont touché un "hélico" d’assaut de la Monusco, une machine de guerre pourvue de munitions de gros calibres et de bombes. Le quotidien précise que l’appareil était légèrement endommagé et avait réussi à mettre le cap sur Mavivi à Beni, non loin du lieu d’attaque où il a réussi à se poser sans encombre. 
Cependant cet incident inquiète le journal qui estime que ces terroristes ougandais disposent des canons anti-aériens pour atteindre toute cible volante dans la région.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire