************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

vendredi 8 janvier 2016

La Prospérité : «RDC, l’idée d’une transition refait surface!»

Radio Okapi 
08/01/2016

Revue de presse du vendredi 8 janvier 2016

Le député national Steve Mbikayi, président du parti travailliste 
au sortir d’une audience le 5/06/2015 au palais de la nation
à Kinshasa dans le cadre des consultations organisées 
par le Président Joseph Kabila en vue 
du dialogue avec les forces vives de la RDC. 
Radio Okapi/Ph. John Bompengo 

L’éventuelle transition en RDC et un calendrier de glissement issu du consensus entre les différentes parties prenantes du processus électoral intéressent les journaux parus à Kinshasa. 

Le groupe du député Steve Mbikayi, « l’Opposition nationaliste », propose ouvertement l’institution d’une transition politique avec un gouvernement dirigé par une personnalité de l’opposition, annonce La Prospérité. Ainsi, les dispositions constitutionnelles d’éternité comme celles relatives à la durée des mandats devraient-elles être ignorées, selon le journal. 
Ce groupe s’appuie sur une phrase qu’aurait prononcée le président de la Ceni, Corneille Nangaa, selon lequel le calendrier qu’il s’apprête à publier dépasse un tout petit peu les délais constitutionnels. Pour Steve Mbikayi, le respect de la Constitution devient une pure illusion et les opposants, qui continuent à y croire, se trompent éperdument. 


Forum des As évoque le «calendrier du glissement » pour lequel le président de la Ceni cherche un consensus. Il révèle que Nangaa a annoncé jeudi 7 décembre sur la RTVS1, une chaine de télévision privée de Kinshasa, un calendrier électoral qui irait au-delà des délais constitutionnels.
Ce chronogramme réaménagé irait à l’encontre de la Constitution, qui exige que le corps électoral soit convoqué 90 jours avant la fin de la mandature en cours, soit le 20 décembre 2016.
C’est pour contourner cette difficulté que le Président de la Ceni invite toutes les parties prenantes au processus électoral à trouver un consensus sur ce calendrier réaménagé, conclut le journal.

Le Phare revient sur le communiqué de l’UDPS, qui réaffirme sa non-appartenance au Front citoyen 2016 et sa volonté de participer au Dialogue national en chantier.
Le parti a voulu mettre fin aux rumeurs sur son présumé revirement par rapport au Dialogue, dans le sens de son rejet, après avoir soutenu, pendant plusieurs mois, l’option d’y prendre part, rapporte le journal.
Pour le Phare, ce parti se veut partie prenante au Dialogue, mais sous réserve du respect de sa «feuille de route» rendue publique en février 2015 et insiste sur la convocation et le pilotage de ce forum par un médiateur à désigner par le Secrétaire général des Nations unies.
Le Phare relaie la déclaration des victimes du crash de l’avion de type K à Kinshasa, 20 ans après. Pour les victimes, ce crash est une éloquente démonstration de l’« insensibilité quasi-inhumaine de tous les gouvernements qui se sont succédés en République Démocratique du Congo », rapporte le journal.
A en croire le secrétaire général de l’Association des victimes de Type-K, Joachim Bongeye w’Esongola Matondo, les familles de victimes sont à ce jour essoufflées, désemparées, car leurs malades et invalides sont sans espoir et n’attendent que leur mort.
Le journal rappelle que ce crash d’avion avait fait plus de 500 victimes dans la capitale et que cet Antonov An-32B, s’est écrasé en bout de piste au décollage de l’aéroport de Ndolo sur ce marché en raison du surpoids de l’avion qui ne parvenait plus à prendre assez d’altitude et de vitesse lors de son décollage.
L’avion "avala les 1.100 mètres de la piste et traversa l’avenue Bokassa pour terminer sa course taxi en plein marché, laissant de côté la partie occasionnellement roulable (P.O.R) de la piste", poursuit le quotidien.

Le divorce à l’amiable entre le TP Mazembe et son entraineur Patrice Carteron est aussi exploité par Forum des As. La présidence du club katangais a pris la décision de ne pas renouveler le contrat du technicien français, après une très longue réflexion, indique le journal.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire