************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

samedi 2 janvier 2016

Octobre

Zoé Wicomb 
Mercure de France

Mercia a cinquante-deux ans et Craig, son compagnon depuis de nombreuses années vient de la quitter. Sans explication. Effondrée, Mercia s’interroge : professeur à l’université de Glasgow, elle vient de loin, d’Afrique du Sud. Métisse, elle a eu un parcours exemplaire, étant née sous le régime de l’apartheid. Est-ce à cause de sa couleur de peau, de ses origines que Craig est parti ? Lui qui, elle l’apprend vite, va avoir un enfant d’une jolie Écossaise blonde. 
 Alors où est sa place, sa vraie place ? On est en octobre, l’automne en Écosse, le printemps « au pays » - mais est-ce encore tout à fait le sien ? Recevant une lettre de son frère qui ressemble à un appel au secours, elle décide de repartir, au moins pour une longue visite, de renouer avec ses racines. De trouver où elle peut se dire vraiment « chez elle ». 
Mercia ira d’espoirs en déconvenues, de découvertes en interrogations, un peu à l’image de cette Afrique du Sud qui se cherche encore, entre progrès, certes, mais aussi violences. 

Encore peu traduite en français, Zoë Wicomb est l’une des plus grandes voix d’Afrique du Sud aujourd’hui. 

"Octobre" est son premier livre depuis dix ans. Toni Morrison, qui admire de longue date son œuvre, a salué ce roman comme son chef-d’œuvre.

La suite sur Mercure de France

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire