MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

samedi 13 février 2016

Les opérateurs économiques alertent sur le risque de l’enclavement de Bumba

Radio Okapi 
12/02/2016

Un bateau flotte sur la rivière Oubangi en remorquant des barges. 
Radio Okapi/ Ph. John Bompengo 

Les opérateurs économiques de la ville de Bumba, poumon économique de la province de la Mongala, alertent sur le risque de l’enclavement de ce centre économique. Selon Omer Makundu, président de la Fédération des Entreprises du Congo (Fec) à Bumba, les érosions qui ont rongé à plusieurs endroits l’avenue de la berge et ne permettent plus aux bateaux cargos d’accoster normalement. 

A ce problème s’ajoute celui du délabrement de la route nationale nº 6, par laquelle les opérateurs économiques de la ville se ravitaillent à partir de Butembo, dans le Nord-Kivu, soit de Kisangani, dans la Tshopo. 

«La ville de Bumba n’a plus de port, la berge est rongée par les érosions, les arbres de résidence servent alors de buts d’amarrage pour l’accostage des bateaux. Bientôt les bateaux ne vont plus accoster à Bumba. Récemment, une baleinière a coulé avec plus de 3000 casiers de bière faute de lieu d’accostage», se lamente Omer Makundu.

La situation se complique davantage parce que l’alternative de la route pose aussi problème. 

Les véhicules qui reliaient Bumba à Kisangani jusqu’à Butembo n’opèrent plus. Notre souhait est de voir que l’Etat congolais qui perçoit nos taxes et impôts réhabilite le port et le routes qui ne sont plus fréquentées», plaide le président de la Fec Bumba.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire