************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

jeudi 3 mars 2016

Tshuapa: les cas de diarrhée signalés à Befale ne sont pas causés par Ebola

Radio Okapi
03/03/2016

La rivière Tshuapa dans la province de l'Equateur. 
Ph Radio Okapi/Jeef Ngoy 

Les cas de diarrhée qui ont été signalés dans la zone de santé de Mompono en territoire de Befale (Tshuapa) ne sont pas causés par Ebola. Deux malades de diarrhée sont décédés entre le 17 et le 19 février dernier dans cette zone qui a enregistré une vingtaine de cas d’une forme de diarrhée que certaines sources médicales disaient ne pas pouvoir identifier alors que d'autres redoutaient la fièvre Ebola. 

Le docteur Benoît Kebela Ilunga, directeur de la lutte contre la maladie au ministère de la Santé, assure que les résultats des échantillons examinés à Kinshasa ont révélé qu’il n’agissait pas des cas d’Ebola.

« Les gens peuvent s’apaiser. Ce n’est pas la fièvre Ebola parce que tous les tests faits [à partir] des échantillons qui sont arrivés sont négatifs. Ebola ne peut pas vous faire 2 décès et les gens sortent comme ça de l’hôpital. Ça peut être autre chose », indique le docteur Benoît Kebela. 

Selon lui, ces cas devraient être soignés comme « des maladies diarrhéiques simples ». 

Docteur Benoît Kebela ajoute que des analyses supplémentaires devraient être faites pour découvrir les causes de cette maladie. 

« Ces échantillons-là, même si c’est négatif en fièvre hémorragique virale, nous faisons des analyses pour voir s’il y a autres chose. On va faire d’autres analyses », promet-il.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire