MERCI A MACINTOSH MARKENZ DE KIN DE BIEN VOULOIR PRENDRE CONTACT AVEC LA WEBMASTER DU BLOG LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

jeudi 21 juillet 2016

Forum des As: «Choc frontal Majorité présidentielle - Opposition»

Radio Okapi 
21/07/2016

Revue de presse u 21 juillet 2016

Etienne Tshisekedi président de l'UDPS lors 
de son meeting au stade Tata Raphael ce 24/04/2011 à Kinshasa. 
Radio Okapi/Ph. John Bompengo 

Deux meetings sont annoncés à Kinshasa. Celui de l’opposition avec Etienne Tshisekedi le 31 juillet et un autre de la majorité présidentielle programmé deux jours plus tôt. Ce sujet alimente la presse kinoise parue jeudi 21 juillet. 

Forum des As annonce à la une: «Choc frontal majorité présidentielle-opposition».
Le journal estime que le mois de juillet est éminemment politique, évoquant notamment le lancement du fichier électoral à la fin de ce mois en cours, le retour annoncé d’Etienne Tshisekedi au pays, le 27 juillet. S’ajoutent à ces événements, le meeting de l’Opposition prévu le 31 juillet, Place boulevard Triomphal et le Rassemblement populaire de la Majorité présidentielle (MP) au Stade Tata Raphaël. 
Voilà donc, poursuit le journal, deux grands meetings politiques qui devront se tenir en l’espace de trois jours seulement. 
Simple coïncidence de calendrier ? Possible. 
Quoi que l’on dise, des analystes avisés perçoivent au travers de ces meetings populaires, un choc frontal entre la coalition au pouvoir et l’Opposition, conclut le tabloïd qui voit à travers ces actions, un « danger ». 

« Des Meetings chauds annoncés à Kinshasa. Majorité-Opposition: vers la démonstration de force!», titre pour sa part La Prospérité. 
Le meeting de la majorité est prévu au stade Tata Raphaël de Kinshasa pour soutenir et accompagner le processus d’enrôlement des électeurs et le dialogue politique convoqué par Joseph Kabila. 
Elle redescendra dans la rue, le 7 août prochain, à l’esplanade du Palais du Peuple. 
De son côté, l’Opposition se mobilise pour son meeting maintes fois confirmé pour le dimanche 31 juillet 2016, annonce le journal. 
Tshisekedi et tous les sociétaires du Rassemblement de Genval ont promis, nonobstant les menaces d’arrestations qui pèsent sur certains, allusion faite, par exemple, à Moïse Katumbi, d’y jouer un rôle primesautier. 
«Qui de la Majorité ou de l’Opposition détient la clé pour débloquer le dialogue et le processus électoral ?», s’interroge le quotidien. 

Le Phare renchérit: « Epreuve de force à distance». Le quotidien pense que l’initiative de la famille politique du Chef de l’Etat vise à réussir une démonstration de force destinée à atténuer, sinon diluer, le succès quasi certain du meeting de ses adversaires politiques opérant désormais sous un nouveau label: le Rassemblement pour la Défense des Intérêts de la République. 
Le décor d’un «match» politique étant planté. «Les statisticiens des meetings apprêtent déjà leurs calculatrices pour évaluer les affluences. Qui mobilisera le plus de Kinoises et Kinois le vendredi 29 et le dimanche 31 juillet 2016 ? 
En principe, si la tolérance est de mise, rien de fâcheux ne devrait perturber les deux matinées politiques», ajoute le tabloïd. 
Les observateurs souhaitent qu’à cette occasion, les deux camps politiques puissent offrir au peuple congolais l’image d’une démocratie adulte, où devrait prévaloir le choc des idées. 
A ce sujet, on forme le vœu de voir les forces de l’ordre se limiter à leur mission d’encadrement des manifestations publiques et de sécurisation de celles-ci, sans parti-pris, conseille le quotidien. 

L’Avenir se refuse de commenter cette actualité et se limite à un fait d’annonce : « La MP en meeting ce 29 juillet au stade Tata Raphaël ». 
«C’est pour cette raison que tous les partis politiques de la MP sont d’ores et déjà mobilisés afin d’y prendre part et prouver leur engagement à soutenir le combat politique du Président Kabila. Et ce n’est pas Kinshasa qui manquera de tomber», écrit le journal.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire