************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************

mercredi 24 août 2016

Il faut désoccidentaliser l’aide humanitaire

Le Monde 
24/08/2016 
Par Pierre Micheletti 

Le 31 juillet, à Mogadiscio, en Somalie, après une attaque suicide qui tué six personnes. 
MOHAMED ABDIWAHAB / AFP

Par Pierre Micheletti, vice-président d’Action contre la faim

Interdiction d’accès à Alep, bombardement de structures hospitalières au Yémen et en Afghanistan, kidnapping à répétition de personnels en Somalie, évacuations récurrentes des équipes en République centrafricaine… Tout porte à croire que, sur quelques-uns des terrains de crises contemporaines majeures, les belligérants ne respectent plus les règles du droit international humanitaire (DIH). 

Si la prévalence des victimes, parmi les acteurs humanitaires, a doublé en dix ans (1997-2008), on constate que c’est parce qu’elle est « tirée vers le haut » par un groupe de pays particulièrement exposés : Soudan, Afghanistan, Somalie, Sri Lanka, Tchad, pour la période mentionnée.

La suite sur Le Monde

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire